SOS Saint Joseph

SOS Saint Joseph

A qui demander ?

Et tout d’abord à qui ne pas demander :

-         à soi-même : la prière de demande ne s’adresse pas à soi-même par l’autosuggestion, l’imagination ou la « parole magique » enfantine. Ce n’est pas une méthode Coué d’auto-persuasion.

-         elle n’est pas non plus l’invocation d’un esprit au hasard ; cette expérience pourrait s’avérer dangereuse si l’esprit invoqué était mal intentionné et qu’il commençait à prendre le pouvoir sur nous.

Notre demande s’adresse à une personne bien identifiée Saint Joseph, charpentier à Nazareth au début de notre ère. Dieu lui-même lui ayant confié l’éducation terrestre de son Fils unique, il ne peut y avoir de meilleure garantie pour s’adresser à lui en toute sécurité. Cela passe par un acte de Foi pour les croyants, ou par un pari gagnant pour les autres, comme le propose le philosophe Blaise Pascal.

 

un exemple : Ste Thérèse elle, choisit de s'adresser au Bon Dieu :

 

Thérèse prie pour la conversion d'un pécheur endurci condamné à mort pour ses crimes : "sentant que de moi-même je ne pouvais rien, j'offris au Bon Dieu les mérites de Notre Seigneur et les trésors de l'Eglise et fis dire une messe. Je dis au Bon Dieu que j'étais sûre qu'Il pardonnerait au malheureux tant j'avais confiance en la miséricorde infinie de Jésus, mais que je demande un signe de repentir pour ma simple consolation. Ma prière fut exaucée à la lettre. Il était monté à l'échafaud quand tout à coup, il se retourne, saisit un crucifix que lui présentait le prêtre et baise par trois fois les plaies sacrées. Mon désir de sauver les âmes grandit chaque jour."

 

Histoire d'une âme - Ste Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

 

Le Pape François s'adresse à Saint Joseph :

"J’aime beaucoup saint Joseph parce c’est un homme fort et silencieux. Et sur mon bureau j’ai une image de saint Joseph en train de dormir ; et en dormant il prend soin de l’Église ! Oui, il peut le faire, nous le savons. Et quand j’ai un problème, une difficulté, j’écris un billet et je le mets sous saint Joseph, pour qu’il le rêve. Cela veut dire : qu’il prie pour ce problème !" - discours de Manille du 16 janvier 2015

 

 

 



20/11/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres