SOS Saint Joseph

SOS Saint Joseph

Chapelles vivantes - juillet 2021

Voici la période des vacances tellement attendue par l’ensemble de la population après une année si difficile – se présentant comme un peu de répit, de ressourcement…Beaucoup ont déploré dans le corollaire de ces confinements successifs, des deuils, non seulement suite aux effets du coronavirus et autres maladies, mais aussi liées aux conséquences à la fois psychologiques et économiques, amenant nombres de personnes au désespoir et au suicide…

            Dans ce monde où Satan est délié de sa prison et occupe la face entière de la terre, le mal veut prévaloir sur le bien. La raison est simple : les hommes font de plus en plus confiance à la science et non à Dieu, qui est mis à la seconde place, quand il n’est pas totalement ignoré et nié !

            Or, pour retourner toute situation si catastrophique semble-t-elle, nous tenons la réponse : Jésus, Notre Rédempteur, par sa Passion et sa Mort sur la Croix nous a racheté et nous offre cet inestimable cadeau par Son Précieux Sang. Soyons donc plus encore des veilleurs sur notre pays si blessé et qui a perdu sa propre identité. Avec Dieu : tout est possible ! Profitons de ces épreuves pour approfondir notre Foi et notre Confiance aveugle en Dieu, et nous verrons des retournements de situations semblant désespérées !

            Ce monde a oublié que la plus grande force n’est pas la force nucléaire, même si celle-ci est assez puissante pour détruire le monde entier! 

 

 La puissance du Sang de Jésus sauve le monde entier ! Or, le mois de juillet, nous fêtons le Précieux Sang du Christ !

 

            L’Agneau de Dieu priait ainsi au jardin de Gethsémani : « Père, si tu veux, éloigne de moi cette coupe ! Cependant que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui se fasse ! » Alors, lui  apparut, venant du ciel, un ange qui le réconfortait. Entré en agonie, il priait de façon plus instante, et sa sueur devint comme de grosses gouttes de sang qui tombaient à terre (Luc 22, 42-44)

            Jésus est en agonie. Il sait que le péché du monde va Le séparer de Son Père pour la première fois de Son existence. Il sait qu’Il va être arrêté, accusé, outragé, torturé, moqué, crucifié, tué. Il sait qu’Il va donner tout Son Sang pour sauver le monde.

            Que signifient ces gouttes de sang dans la sueur du Seigneur ? Quel message délivrent-elles à tout être humain ? Est-ce « Vengeance, Justice, Punition » ? La réponse est : Obéissance, Soumission, Subordination à la Volonté de Dieu !

 

            Laissons le Père James Manjackal nous aider à méditer sur ce Mystère inouï de la puissance de l’Amour de Dieu pour tous les hommes qui a permis que le Fils Unique du Père accepte de vivre une telle Passion et Mort pour nous tous!

            A cette occasion, nous ferons un « bouquet  spécial » en mêlant des différents mystères, notamment, lumineux, douloureux et glorieux, car ce Cadeau du Ciel est pour la Rédemption. Travaillons pour cette Transformation et Renaissance d’un Monde en Dieu qui renouvellera toute la Face de la Terre ! Alléluia !

 

Nota : pour la prière du mois d’août, chacun choisit une des onze prières données dans l’année 2020-2021, celle qu’il préfère, pour la reconduire personnellement durant ce mois d’août 2021.

 

 

Chant de la Promesse

 

1- Devant tous je m'engage
Sur mon honneur,
Et je te fais hommage
De moi, Seigneur !

 

REFRAIN


Je veux t'aimer sans cesse, de plus en plus,
Protège ma promesse, Seigneur Jésus !


2- Je jure de te suivre
En fier chrétien,
Et tout entier je livre
Mon cœur au Tien.

 

3- Fidèle à ma Patrie
Je le serai,
Tous les jours de ma vie,
Je servirai.

 

4- Je suis de tes apôtres,
Et chaque jour
Je veux aider les autres
Pour ton amour.

 

5- Ta loi sur moi proclame
Un droit sacré
Ta force est dans mon âme
Je maintiendrai !

 

 

P Manj.jpg

 

 

Père James Manjackal

 

Prions avec Marie, Mère de Dieu et Mère de tous les hommes suite aux enseignements du Père James Manjackal

 

1 « Je crois en Dieu » 1 « Notre Père », 3 « Je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ».

 

1er Mystère choisi, 5ème mystère Lumineux : l’Eucharistie

 

« Celui qui mange ce pain vivra éternellement. » (Jn 6, 58)

 

            Jésus se fait pain vivant pour nous nourrir de sa vie. Dans chaque Eucharistie, Il se donne tout entier pour nous habiter de l’Amour même qui le relie au Père et à l’Esprit Saint.

            La communion au Corps et Sang de Jésus nous relie ainsi de manière invisible à tout l’univers, à la Trinité Sainte comme à tous nos frères et sœurs de tous les temps vivants ou défunts, tel un immense réseau de communications invisibles dans l’amour.

 

Brefs extraits d’une retraite avec le Père James Manjackal en 2019

 

            Mon ange m’a conduit au bord du Paradis : des cieux ouverts, une grande lumière tombait sur la terre sur tous les prêtres qui célébraient la messe.

            Au début de chaque messe, je vois les saints qui se réjouissent, Marie qui intercède et demande des bénédictions pour nous et pour les âmes du Purgatoire qui attendent les bénédictions de cette messe. Je vois souvent des centaines d’âmes participer à la Sainte Messe pour obtenir une simple goutte de Sang du Christ. Elles reçoivent tant de douceur dans leur souffrance ! Pendant le Rite du Pardon, elles pleurent et regrettent leurs péchés. Elles reçoivent des bénédictions et elles sont lavées par le Sang du Christ et s’élèvent vers les Cieux.

            Mes enfants, chaque jour après la Consécration, je vois des milliers d’anges autour de l’Autel parce que les Cieux se réjouissent pendant la Sainte Messe. Quand ils voient Jésus vivant, ils viennent L’adorer.

            Pendant mes extases, j’en vois des milliers. Les âmes du Purgatoire, je les vois depuis quelques années alors que Dieu me révélait davantage les Mystères de son Royaume… Maintenant ce sont des proches des retraitants qui viennent me demander la prière avant la retraite. J’ai prêché à vos défunts et à vos ancêtres, j’ai demandé pardon à Dieu pour eux. J’ai jeûné et prié pour eux, ils m’ont demandé de prier pour vous. Faites en sorte que vos parents et grands-parents soient des saints.[1]Demandez pardon à Dieu pour eux et offrez-leur des messes. Personne ne meurt ; on passe simplement d’un monde à l’autre, notre âme est immortelle.

            Si votre enfant ou un des membres de votre famille est dans le péché, dites : « Seigneur aie pitié de moi ! » Priez et jeûnez avec des pénitences, offrez pour lui une messe. Ainsi vous le sanctifierez et vous verrez des miracles se produire, j’en ai de nombreuses expériences. La Sainte Messe n’est pas un simple rituel où l’on chante et on prie… Il s’agit de la Passion, de la Mort et de la Résurrection du Christ. De nombreuses guérisons se produisent durant une Sainte Messe, mais pour cela nous devons nous repentir avec une profonde sincérité.

 

            Ô Marie, Divine Mère, enseignez à tous nos membres des services de sécurité et de défense de France et à tout le peuple de France, quel cadeau est l’Eucharistie et la participation à la Sainte Messe ! Que tous ces hommes et ces femmes baignés dans mille contraintes liées à leur engagement puissent participer pleinement à cet évènement rempli de grâces !

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

Seigneur Jésus, tu es vivant

 

Seigneur Jésus, tu es vivant, en toi la joie éternelle !

 

Tu es vivant, Seigneur, Alléluia !

Toujours auprès de Dieu, toujours parmi nous, Alléluia !

 

 

2ème Mystère choisi, 1er Mystère Douloureux : l’Agonie à Gethsémani

 

Alors lui apparut, venant du ciel, un ange qui le réconfortait. (Lc 22, 43)

 

Dans son agonie, Homme de douleurs, Jésus tremble et prie pour tous les pécheurs. Mon péché l’accable de son poids maudit : et moi, le coupable, suis trop peu contrit.

 

Brefs extraits d’une retraite avec le Père James Manjackal en 2019

 

Pourquoi Jésus est-Il venu dans le monde ?

            « Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. » (Ge 1, 27)  « Le Seigneur vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre, et que son cœur ne formait que des mauvais desseins à longueur de journée » (Ge 6, 5) Les hommes ne gardaient pas ses commandements, ils commettaient des péchés, des meurtres, des trahisons, ils avaient des pensées immorales…  Tout cela contre Dieu.

 

Le Seigneur s’affligea dans son cœur.

 

             Dieu le Père a décidé alors d’envoyer son Fils car beaucoup de prophètes ont été envoyés mais le peuple ne les a pas écoutés. Dieu a donc envoyé son Fils pour sauver l’humanité. Ce fut une décision « énorme » ! Nous sommes ses créatures, nous sommes aimés de Lui. « Si tous l’oublient, Lui ne nous oubliera jamais. » (Is 49, 15)

            Nous sommes les disciples de Jésus, entrons dans sa Passion, méditons la douleur de Jésus à Gethsémani qui a démarré avec tellement de tristesse dans son cœur à tel point qu’il a sué du Sang. Jésus voyait le péché dans le cœur des pécheurs!

Aujourd’hui, lorsque Jésus nous regarde de Gethsémani, il voit que :

-          La majorité de l’humanité ne croit pas en Lui, beaucoup de chrétiens vivent comme des païens et se tournent vers des pratiques païennes, ésotériques… car ils disent et pensent qu’il n’y a pas de mal à cela…

-          Beaucoup de chrétiens ne vivent plus les grâces du baptême, par conséquent ils pêchent contre ce commandement. On voit là, à nouveau, un grand mensonge de Satan qui nous persuade qu’il n’y a plus besoin de Baptême : l’enfant décidera quand il sera grand…

 

Mes enfants tout cela afflige le cœur de Dieu.

 

            Vous devez connaître la vérité. Jésus nous dit : « Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie. » (Jn 14, 6). Il n’y a aucun autre chemin pour aller à Jésus au ciel… Si nous ne vivons pas les grâces de notre Baptême, nous sommes condamnés. Jésus voit aussi l’homme qui cherche des solutions par lui-même, par toutes sortes de pouvoir : le New-Age, les sociétés secrètes… Ces pouvoirs viennent de Satan. Certains se plaignent d’être faibles, malades… Alors ils vont à la messe, prient… mais ils ne regardent pas ou oublient ces péchés mortels, ces sacrilèges jamais confessés et se demandent pourquoi Dieu n’exauce pas leurs prières. Dieu ne peut pas aider ceux qui sont sous le pouvoir de Satan par le péché.

 

            Oh Marie, refuge des pécheurs, aie pitié des pécheurs, notamment de tous nos membres des services de sécurité et de défense de France qui n’ont pu développer une vie intérieure qui leur permette des examens de conscience afin de vouloir être déliés du mal.   Que nos intercessions favorisent pour eux ce désir de se confier au Cœur du Père miséricordieux en acceptant de se regarder en vérité et de venir déposer au Sacrement de la Réconciliation ces ténèbres qui les aveuglent. Qu’ils trouvent sur leur chemin des disciples du Christ leur permettant d’accéder à la grâce du Pardon.

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

O Seigneur, je viens vers toi

 

O Seigneur, je viens vers toi, je viens vers Toi, Je te cherche mon Dieu

Ô Seigneur, écoute-moi, écoute-moi, je t’espère mon Dieu

 

Toi, Seigneur, tu es pardon, moi, je suis pécheur.

Tu écoutes et tu pardonnes, oh, mon Dieu, je t’implore

 

 

3ème Mystère choisi, 2ème et 3ème Mystères douloureux : La Flagellation et le Couronnement d’épines

 

« Ô mon peuple, que t’ai-je fait ? En quoi t’ai-je contristé ? » (Mi 6, 3)

 Méditez l’exemple de celui qui a enduré de la part des pécheurs une telle hostilité, et vous ne serez pas accablés par le découragement. (He 12, 3)

 

            Sa chair déchirée par d’affreux bourreaux, est toute empourprée et vole en lambeaux. Fais, je t’en supplie, Mère des douleurs, que je mortifie mes sens et mon cœur.

            La cruelle épine inonde de sang la tête divine du Christ innocent. Sanglant diadème au front du Sauveur, pour nous sois l’emblème de l’humble douceur.

 

Brefs extraits d’une retraite avec le Père James Manjackal en 2019

 

            Lors de la flagellation (cf. Jn 19, 1), les soldats ont frappé Jésus de la tête aux pieds. Les mystiques disent qu’il y avait plus d’un millier de blessures sur son corps pour nous libérer de toutes nos infirmités. Il les a toutes prises sur son propre corps. Le prophète Isaïe nous dit :    « Or, ce sont nos souffrances qu’Il portait, nos douleurs dont Il était chargé. Et nous, nous le considérions comme puni, frappé par Dieu, humilié. Mais Lui, Il a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes. Le châtiment qui nous rend la paix est sur Lui et dans ses blessures, nous trouvons la guérison.» (Is 53, 4-5)

            Les soldats ont enfoncé une couronne de 72 épines (cf. Jn 19, 2) qui lui ont percé la tête. Même ses nerfs ont dû être percés ainsi que son cerveau. Douleurs atroces, souffrances horribles… pour nous guérir notre système nerveux. Nous sommes, nous aussi, parfois calomniés, seuls, rejetés, méprisés … Jésus portait tout cela sur son corps.

 

C’est pourquoi nous devons croire à la guérison par Ses Plaies.

 

            Ô Marie, Divine Mère, faites ressentir aux cœurs de tous nos membres des services de sécurité et de défense de France combien Dieu aime chacun d’entre eux !

            Qu’ils apprennent à remettre toutes leurs souffrances, blessures physiques, psychologiques, morales, tous leurs problèmes, entre les mains de Dieu qui n’attend que ce geste de confiance et de filialité pour venir à leur aide !

            Qu’ils fassent l’expérience de la tendresse et de la compassion du Cœur de Marie.

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

En Toi, j’ai mis ma confiance

 

En toi, j’ai mis ma confiance ! Oh Dieu très saint

Toi seul est mon espérance et mon soutien ;

C’est pourquoi, je ne crains rien, j’ai foi en toi, Ô Dieu très saint.

C’est pourquoi je ne crains rien, j’ai foi en toi, ô Dieu très saint.

 

 

4ème Mystère choisi, 5ème  Mystère Douloureux : le Crucifiement

 

Sachant que tout était achevé désormais, Jésus dit, pour que toute l’Ecriture s’accomplît : « J’ai soif ! » (Jn 19, 28)

 

Brefs extraits d’une retraite avec le Père James Manjackal en 2019

 

            La crucifixion. (cf. Lc 23, 33) Les Juifs avaient vu des choses saintes en Jésus quand il est rentré à Jérusalem comme un Saint (cf. Jn 12, 12-16). Ils ont choisi cette punition particulière de le faire crucifier afin de le présenter comme le pire des criminels. Un homme crucifié est maudit. Il sera donc oublié, chassé de tout souvenir… Jésus est devenu ainsi malédiction pour que nous soyons libérés de nos malédictions, le Christ nous a rachetés de cette malédiction. (GA, 3, 13-14)[2]

            Jésus a passé 6 longues heures sur la croix, de 9h à 15h. Il a vu nos difficultés à pardonner et à demander pardon. C’est pourquoi, il a dit : « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. » (Lc 23, 34)

 

Embrassons la croix et demandons à Jésus la grâce de pardonner.

 

            Les Juifs accusaient Jésus d’appeler toujours Dieu : ‘Père’. Lorsque Jean demandait à Jésus de lui montrer le Père, Jésus lui dit : « Si tu me vois, tu vois le Père » (Jn 10, 30 ; 14, 9). Jésus s’est fait homme mais Il restait uni au Père et l’appelait toujours ‘Papa’. Il prenait du temps avec le Père… (cf. Lc 2, 49). La seule fois où il a appelé Dieu, Seigneur, fut à la 9ème heure sur la Croix. Avant de mourir, Il a dit : « Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Mc 15, 34).

            Le Père ne pouvait pas abandonner son Fils – Il a permis qu’il souffre si longtemps parce qu’il voyait tous nos péchés dans les souffrances de Jésus. « Celui qui n’avait pas connu le péché, il l’a fait péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu. » (2Co 5, 21)

            Jésus a ainsi plongé dans l’océan de nos péchés. Il était donc rempli de nos péchés mais Il n’était pas pécheur. Sur la Croix, Il les portait tous sur son cœur. Voyant le poids de ses péchés sur Jésus et Lui-même sur la Croix, Dieu le Père ne pouvait plus être uni à Lui.

            C’est pourquoi Dieu ne peut pas nous aider quand nous sommes dans le péché. Il ne peut pas être en communion avec nous, car, par le péché, nous appartenons à Satan. (CF. 1 Jn 3, 8). Cela s’est donc produit dans le Corps du Christ sur la Croix.

 

Sa plus grande douleur était d’être séparé de son Père.

 

            Puis le Père a vu tous nos péchés pardonnés et a vu alors son Fils « plus blanc que neige ». C’est alors que Jésus dit : « Père, entre tes mains, je remets mon esprit ». (Lc 23, 46) A nouveau Jésus a pu appeler Dieu : ‘Père’.

                Puis son cœur fut transpercé par la lance. (cf. Jn 19, 34) Jésus versa jusqu’à la dernière goutte de son sang. Jésus est venu ainsi nous donner la plénitude de la vie, la vie en abondance.

 

            Ô Marie, Divine Mère, que soit donné à tous nos membres des services de sécurité et de défense de France la connaissance essentielle du Salut de l’humanité résumée en quelques mots : Jésus est devenu pour eux, pour nous, pour tout être humain : péché, malédiction, Il est mort crucifié pour nous, Il a pris tout cela sur Lui pour nous sauver ! Car Dieu est amour !

            Que chacun recherche sa propre Sanctification par de petites mortifications, par l’offrande aux pauvres, en offrant nos souffrances pour le bien des autres, pour nos parents défunts, etc… Cela est déjà la pénitence !

            Confions au Seigneur ce policier martyrisé ces derniers jours et sa famille, et tous ceux victimes de violences terribles… et tous nos défunts soldats, policiers, etc… et leurs familles.

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

Souviens-toi de Jésus-Christ

 

Souviens-toi de Jésus-Christ ressuscité d’entre les morts.

Il est notre salut, notre gloire éternelle. (ter)

 

 

5ème Mystère choisi, 3ème  Mystère Glorieux : La Descente de l’Esprit-Saint

 

Ils virent apparaître des langues qu’on eût dites de feu… Tous furent alors remplis de l’Esprit Saint. (Ac 2, 3-4)

 

Sur l’heureux Cénacle, tel qu’un feu brûlant, Ô joie ! Ô miracle ! L’Esprit Saint descend. Attire en nos âmes, Vierge au cœur de feu, les très pures flammes de l’Esprit de Dieu !

 

Brefs extraits d’une retraite avec le Père James Manjackal en 2019

 

            Notre vie démarre avec l’Esprit-Saint par le Baptême au Nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Je vais donc prier pour raviver l’Esprit Saint en vous, qu’Il soit brûlant et ardent (cf.2 Ti, 1-6). Le Seigneur nous invite à enflammer ce don que peut-être certains ont perdu par le péché. Dans ce cas, nous perdons la puissance de l’Esprit-Saint.

            Quand l’Esprit-Saint nous embrase, nous faisons   davantage l’expérience de la Sainte Trinité : « Quand l’Esprit-Saint viendra en vous, vous saurez que je suis dans le Père ». (Jn 14, 20) Donc l’Esprit-Saint nous aide à aimer davantage Jésus et Dieu notre Père. Cette force, ce pouvoir s’appelle la grâce. Il nous faut cette grâce pour aimer Jésus et pour nous aimer les uns, les autres : c’est la force de l’Esprit-Saint.

            Le Seigneur ressuscité a fait une promesse : « Quand l’Esprit-Saint viendra sur vous, vous serez mes témoins. » Chaque chrétien est appelé à témoigner. (cf. Ac 1, 1-11)

            Vous devez être témoins de l’Esprit-Saint, vous devez être chrétiens partout, où que vous soyez. L’énergie nous vient de l’Esprit-Saint. Jésus dit : « Quand vous recevrez l’Esprit-Saint, vous serez remplis de force ». (cf. Ac 1, 1-8) Nous devons être capables de dire : ‘ Je suis rempli(e) de l’Esprit-Saint’.

            Pour être rempli, il faut commencer par se vider par la repentance, la guérison intérieure. Nous pouvons alors de nouveau ouvrir notre cœur pour être remplis de l’Esprit-Saint. Quand nous étions dans le péché, nos prières n’étaient pas toujours exaucées, mais quand l’Esprit-Saint viendra, vous pourrez recevoir ce que vous n’avez pas eu dans le passé.

            A la Pentecôte le feu brûle et consume tout ce qui est mauvais en nous. Il nous donne la force, l’énergie. « Nous devons être des foyers de lumière » (Ph2, 15) : « Vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5, 14) Dans ce monde de ténèbres, c’est l’Esprit-Saint qui nous donne la lumière, pour que les autres puissent la voir en nous.

 

            Ô Marie, Divine Mère, Toi, l’Epouse de l’Esprit-Saint, nous t’implorons pour tous nos fils et Filles de la Nation engagés pour Notre Patrie. Que l’Esprit-Saint les brûle tous, les officiers généraux, comme les vaillants soldats, policiers, pompiers, etc… Que leur esprit soit porté par la grâce pour ainsi discerner en toute situation, pour prendre la bonne décision et garder force et courage dans tout contexte aussi dur soit-il.

            Qu’une nouvelle Pentecôte embrase la France et réveille tous ces hommes et ces femmes un peu perdus dans nos sociétés matérialistes et mortifères. Qu’ils réapprennent à  crier vers le Ciel, en se sentant fils et filles de Dieu.

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

Parle, commande, règne. Nous sommes tous à toi.

Jésus étend ton règne, de l’Univers soit Roi !

 

1- Tandis que le monde proclame, l’oubli du Dieu de Majesté,

Dans tous nos cœurs l’amour acclame, Seigneur Jésus, Ta Royauté.

2- Vrai Roi, Tu l’es par la conquête, au Golgotha, brisant nos fers ;

Ton Sang répandu nous rachète, Ta Croix triomphe des enfers.

 

 

CONSECRATION DE LA FRANCE

 

            Moi, (dire son Nom et Prénom), citoyen (ne) de France, avec mes frères et sœurs ici présents, conduit ma Nation à la Victoire de l’Agneau, Victoire par le Précieux Sang du Christ, que nous démontrons aujourd’hui à travers l’acte de Consécration du monde pour le prix de son Salut dans la Divine Volonté.

            Nous livrons notre Pays, la France, à Jésus-Christ. Nous demandons à Jésus-Christ de relever notre Pays, la France. Nous demandons à Jésus-Christ de régner dans notre Pays, la France. Que le Précieux Sang de Jésus-Christ gouverne et règne dans notre pays, la France.

            Je lève le drapeau de la France en signe de Totale Consécration de la France au Précieux Sang. Qu’Il se déverse sur notre pays, la France, que vous avez choisi pour annoncer Votre Victoire Totale pour toujours et à jamais. (Pendant l’élévation du drapeau - que l’on peut créer soi-même -  répéter 7 fois REGNE !).

 

LA VICTOIRE ET LE POUVOIR T’APPARTIENNENT, Ô JESUS-CHRIST POUR TOUJOURS ET POUR L’ETERNITE. AMEN FIAT !

 

 

++++++++++++++++++++++++

 

 

Ne les oublions pas, merci de les prendre dans votre prière ainsi que leur famille…

 

 

Le 2 Juin 2021

 

Aude: un militaire du 3e RPIMa tué accidentellement lors d'un entraînement

             Un parachutiste de 20 ans est mort mercredi à la suite d'un tir accidentel d'un autre soldat pendant un entraînement près de Carcassonne.

            "Un soldat du 3e Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMa) faisant une mauvaise manipulation a ouvert le feu sur un autre soldat de ce régiment", a déclaré le colonel Eric de Lapresle, conseiller communication du chef d'état-major de l'armée de terre, déplorant "un accident tragique". Ce drame a été causé par la mauvaise manipulation d’une arme de poing par un gradé chargé de protéger le transport de matériels sensibles [munitions, équipements de transmission, etc]. Ce dernier a été placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête.

 

            En début d'après-midi, le soldat appartenant au 3e RPIMA de Carcassonne a été blessé au dos par une balle d'un pistolet de calibre 9 mm. Des tentatives de réanimation sont restées vaines et le médecin des urgences dépêché sur place a constaté sa mort. L'accident est survenu près du village de Mas-des-Cours, sur le champ de tir de Villemaury, à une quinzaine de kilomètres de Carcassonne, où s'entraîne régulièrement le régiment de parachutistes d'infanterie.

 

 

 

Le 3 juin 2021

 

Un capitaine du 2e Régiment Étranger de Génie victime d’un accident mortel en montagne

 

 militaire.png

 

Le 2e Régiment Étranger de Génie [REG] a une nouvelle fois été endeuillé par un accident de montagne, avec la mort, le 3 juin, du Capitaine Bastien Ulm, lors d’un entraînement dans le massif du Beaufortain, en Savoie.

            Selon le Peloton de gendarmerie de haute montagne [PGHM] de Bourg-Saint-Maurice, l’officier évoluait en cordée avec un de ses camarades dans le secteur de la pointe de Gargan [2767 mètres] quand il a été emporté par un pan de neige qui venait de se détacher. Le second militaire a été blessé. Une enquête a été ouverte.

            Né en 1987, à la Guadeloupe, Bastien Ulm s’engage à l’âge de 19 ans en tant que sous-officier de l’armée de Terre. Affecté à la 27e compagnie de commandement et de transmission de montagne [CCTM] en qualité de spécialiste des réseaux radio, le jeune sous-officier sert au Kosovo [2008] puis comme chef de groupe en Afghanistan [2010]. Promu sergent-chef en 2012, il réussit le concours de l’École militaire interarmes [EMIA] l’année suivante.

            Après un stage d’application à l’École du génie, Bastien Ulm rejoint la Légion étrangère et le 2e REG en 2016. Il est alors « projeté » en Côte d’Ivoire [2017] puis au Mali [à Gossi, en 2019] comme chef de section « génie » sur véhicule haute-mobilité [VHM]. Il prend ensuite le commandement de la brigade « instruction » de son régiment après avoir été promi capitaine. En 2020, il est nommé à la tête de la cellule « sécurité montagne » et entame une formation de moniteur guide de haute-montagne.

            « Éternel optimiste, Bastien était un montagnard humble à la recherche de la perfection. Il se fixait en permanence des objectifs toujours plus beaux les uns que les autres. Il a transmis sa passion aux plus jeunes et fait partager à ses camarades l’appel des grands espaces, des cimes effilées et de l’esthétique des lignes. Aventurier hors du commun, il affrontait les horizons lointains : des glaces du Kamatchatka aux steppes d’Asie centrale en passant par les collines de Dien Bien Phu », dit de lui sa hiérarchie.

            Le capitaine Ulm était marié et père de deux enfants. « Il était un officier de Légion de premier plan, un sapeur accompli et un montagnard d’exception », souligne la 27e Brigade d’Infanterie de Montagne [BIM].

 

L’accident ayant emporté cet officier est le second qu’a connu l’armée de Terre en moins de quarante-huit heures.

 

 

Que tous nos défunts soldats, pompiers, policiers, etc… soient portés par les anges vers leur nouvelle mission : Qu’ils prennent force et lumière pour s’élever vers le Chemin qui mène au Père ! Et que tous nos fidèles trépassés reposent en paix.  

 

« Oui, je me lèverai et j’irai vers le Père ! »

 

Merci pour ceux qui le peuvent, de nous informer des décès intervenus lors des dernières semaines.



[1] Livre du père James : « Le paradis restauré »

[2] Le livre du père James : « Libération de la Malédiction de la Loi »



01/07/2021
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres