SOS Saint Joseph

SOS Saint Joseph

Chapelles vivantes - avril 2021

            Dans notre monde si blessé et aveuglé où toute espérance semble disparue pour beaucoup, où plutôt que de crier vers le Ciel et se plonger dans la prière, chacun court suivre ce que les media leur proposent… N’est-il pas temps de revenir à l’essentiel ?

 

             Le Christ, Dieu fait homme est mort sur la Croix embrassant tous nos péchés, portant la malédiction de toute l’humanité afin de nous racheter et nous réconcilier avec son Père et faire de nous des Enfants de Dieu ! Quelle nouvelle extraordinaire qui relève de toute situation ténébreuse…

 

            Or, aujourd’hui, cette « bonne nouvelle du salut » semble passer presqu’inaperçue, alors que tant d’êtres humains ont démontré dans leur vie la véracité de cette Vérité ! Cette Vérité rend libre ! Tout comme le Christ a détruit la mort, manifestant sa Victoire sur la mort par sa Résurrection, ainsi, chacun peut espérer sa propre résurrection en s’efforçant dans sa propre vie humaine de laisser la Lumière du Christ le pénétrer davantage. Laissons-le retirer ce qui fait écran à sa Grâce dans nos habitudes, dans notre comportement, dans notre vie de tous les jours. Quels que soient les péchés, Jésus est venu pour délivrer les captifs… Notre époque semble, plus que jamais, faire des humains de véritables esclaves, transis d’une peur permanente, porte ouverte au désespoir. Ils ne lèvent plus les yeux vers le ciel, et se laissent écraser par les mauvaises nouvelles sans chercher à comprendre ce qui se passe, prendre le recul nécessaire qui permet de se repositionner pour demeurer « debout ». 

 

            Pour mieux revisiter cet évènement unique au monde, nous allons, à travers les écrits d’Anne Catherine Emmerich, pouvoir être plongés de façon bien particulière dans ce temps où le Fils de Dieu vient briser les chaînes. La Fête de Pâques en est la Révélation et nous conduit à travers ces écrits à une véritable Contemplation de la Beauté du Mystère du Salut…

            Quelques rappels de la vie d’Anne Catherine Emmerich nous permettront de mieux saisir à qui Jésus a permis de voir et de le suivre dans sa vie sur terre.

 

                Anne Catherine Emmerich est née dans une famille très chrétienne de paysans pauvres dans le hameau de Flamske, près de la ville de Coesfeld (Allemagne). Dès son enfance, elle avait prié le Seigneur de lui imprimer fortement sa sainte croix dans le cœur afin qu’elle ne puisse jamais oublier son amour infini pour les hommes. Enfant, elle est déjà très attachée à l'Église et se représente les histoires de la Bible comme si elle les vivait. Elle ne fréquente l'école que quatre mois. Depuis ses premières années, jusqu’à sa mort, elle ne cessa de consoler les malades, de soigner et de guérir les blessures et les ulcères, de donner aux pauvres le peu qu’elle possédait. À l'âge de 13 ans, elle devient domestique puis suit une formation de couturière et travaille aux environs de Coesfeld, avant d'entrer en 1802 et de son propre vœu dans le cloître des augustines de Dülmen.

 

                Pendant le temps qu'elle passe au couvent, elle est fréquemment malade. Le 3 décembre 1811, le couvent fut supprimé sous le gouvernement de Jérôme Bonaparte et les religieuses se dispersèrent. Sœur Anne-Catherine Emmerich fut alors transportée chez une pauvre veuve du voisinage. C’est là que le Seigneur lui fit partager  et revivre sa douloureuse passion. Bientôt, elle est si malade qu'elle ne peut plus sortir de chez elle. Beaucoup de gens, y compris des personnalités, viennent à son chevet pour demander réconfort et consolation.

 

                Dès 1799, Anne-Catherine ressent les douleurs de la couronne d’épines; le sang coule chaque vendredi, mais elle réussit à le dissimuler. En automne 1807, commencent les douleurs des stigmates aux pieds et aux mains, sans écoulement de sang ni marque extérieure. Le 25 novembre 1812, une croix se forme sur sa poitrine ; cette croix, qui se doublait à Noël, saignait ordinairement le mercredi. Les derniers jours de 1812, les stigmates des mains, des pieds et du côté deviennent apparents ; le sang coule. Aucune vision n'accompagne la stigmatisation, comme A.-C. Emmerick l'affirmera sous serment aux enquêteurs ecclésiastiques.

 

                Par l'indiscrétion d'une sœur, qui découvre les plaies des mains le 28 février 1813, ces phénomènes arrivent à la connaissance de la ville. Le médecin de Dülmen, W. Wesener (1782-1832), qui rendit visite à la malade en vue de la « démasquer », fut l'objet (comme, après lui, le Dr Druffel et d'autres) d'une preuve impressionnante de sa cardiognosis.

 

                Elle fut béatifiée le 3 octobre 2004, place Saint-Pierre de Rome par le Pape Jean-Paul II.

 

 

CHRETIENS, CHANTONS

 

Chrétiens, chantons le Dieu vainqueur !

Fêtons la Pâque du Seigneur !

Acclamons-le d’un même cœur. Alléluia !

 

Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

 

De son tombeau, Jésus surgit.

Il nous délivre de la nuit,

Et dans nos cœurs le jour a lui, Alléluia !

  

L’Agneau pascal est immolé ;

Il est vivant ressuscité,

Splendeur du monde racheté, Alléluia !

  

Le cœur de Dieu est révélé,

Le cœur de l’homme est délivré,

Ce jour, le mode est rénové. Alléluia !

  

O jour de joie, de vrai bonheur !

O Pâque sainte du Seigneur,

Par toi nous sommes tous vainqueurs. Alléluia !

 

résur.jpg

 

 

CHAPELET avec la VIERGE MARIE, illustré par les écrits d’Anne Catherine Emmerich

 

Mystères glorieux

 

1 « Je crois en Dieu », 1 « Notre Père », 3 « Je vous salue Marie »,

1 « Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit, Comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ».

 

Premier Mystère Glorieux : la Résurrection de Jésus

 

            « Pierre sortit donc, ainsi que le disciple que Jésus aimait, et ils se rendirent au tombeau; Simon-Pierre entra dans le tombeau ; et il voit les linges gisant à terre ainsi que le suaire qui avait recouvert sa tête… Alors entra aussi l’autre disciple arrivé le premier au tombeau. Il vit et il crut » (Jn 20, 3-8)

            Jésus est ressuscité, il est le Seigneur des Seigneurs. Son Nom est au-dessus de tout nom, et tout genou fléchit devant Lui. (Ph 2, 9-10) Par les plaies de son corps glorieux, nous recevons la paix, la guérison, la joie. Laissons-nous imprégner de cette Vérité fondamentale qui est une totale révolution dans l’histoire humaine.

Extraits des écrits d’Anne-Catherine Emmerich sur la Résurrection du Seigneur

            Je vis l’âme de Jésus, comme une gloire resplendissante, entre deux anges en habits de guerre, et au milieu d’un grand nombre de figures lumineuses, pénétrer à travers le rocher du sépulcre, puis descendre auprès du corps sacré et se confondre avec lui. Je vis alors les membres se remuer sous leur enveloppe, et le corps du Seigneur, uni à son âme et pénétré de sa divinité, s’échapper par un côté du linceul correspondant à son côté entrouvert… La grotte était toute remplie d’une lumière céleste.

            Il me sembla au même instant qu’une forme monstrueuse sortait de l’abîme au-dessous du tombeau. Elle avait une queue de serpent et une tête de dragon, qu’elle dressait avec fureur contre Jésus. Je crois qu’elle avait en outre une tête humaine ; mais je vis à la main du Seigneur ressuscité un petit bâton blanc, au bout duquel flottait un étendard. Il marcha sur la tête du monstre, et frappa trois fois sa queue avec le bâton. Chaque fois je vis le monstre se resserrer de plus en plus ; enfin la tête du dragon disparut, et je ne vis plus que la tête humaine… Cela me parut être un symbole de la victoire remportée par Jésus-Christ sur la mort ; car au moment où le Sauveur écrasa la tête du dragon, le tombeau disparut à mes yeux.

  

            Vierge Sainte et Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich, intercédez auprès du Seigneur des Seigneurs pour qu’il soit donné à tous les membres de nos corps de sécurité et de défense de France de faire l’expérience de l’intervention du Christ dans leur vie. Qu’ils puissent réaliser combien cette main de Dieu est présente et puissante lorsqu’on l’invoque avec confiance.

                Qu’il leur soit donné aussi le discernement des ténèbres et de la vraie Lumière dans les situations très exposées qu’ils peuvent être amenés à vivre.

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

 

Lumière des hommes  (bis)

 

Lumière des hommes ! Nous marchons vers Toi.

Fils de Dieu ! Tu nous sauveras.

 

 

Deuxième Mystère Glorieux : L’Ascension de Jésus

 

            « Puis il les emmena jusque vers Béthanie et, levant les mains, il les bénit. Et il advint comme il les bénissait qu’il se sépara d’eux et fut emporté au Ciel  (Lc 24, 50-51), et sous leur regard, il s’éleva et une nuée le déroba à leurs yeux ». (Ac 1,9)

            Imaginons la stupéfaction des disciples de Jésus ! Bien qu’ils aient été préparés, le Sauveur leur ayant bien signifié la nécessité de son départ pour que le Paraclet descende sur le monde, la surprise les ébranla, seule la Sainte Vierge restait sereine.

 

Extraits des écrits d’Anne-Catherine Emmerich sur la Résurrection du Seigneur

            Le soleil s’élevait déjà ; le Seigneur se dirigea vers Gethsémani, mais au lieu de passer par l’endroit où l’on s’était saisi de lui, il gravit la montagne en longeant le jardin des Oliviers. La foule y montait de toutes parts par les divers sentiers ; plusieurs se frayaient un passage à travers les buissons, les haies et les clôtures des jardins.

            Cependant, le Seigneur devenait de plus en plus lumineux ; il marchait si rapidement que les disciples ne pouvaient plus le suivre. Parvenu au sommet de la montagne, il fut tout environné de lumière, et je vis autour de lui un cercle composé de toutes les personnes qui étaient sorties de Jérusalem pour aller à sa rencontre au jour des Rameaux. Il parut resplendissant de blancheur comme la lumière du soleil, et du ciel descendit sur lui une vaste auréole où brillaient toutes les couleurs de l’arc en ciel… Le Seigneur brillait d’un éclat plus grand encore que l’auréole qui l’enveloppait. Il posa la main gauche sur sa poitrine et, se tournant de tous les côtés, il bénit le monde entier avec sa main droite. La foule resta immobile, mais je vis que tous furent bénis…

            Alors la lumière qui était descendue du ciel se confondit avec son propre éclat, et je vis sa forme visible, en s’élevant, s’évanouir à partir de la tête dans cette splendeur céleste. On eût dit un soleil entrant dans un autre soleil, une flamme se mêlant avec une masse de lumière, une étincelle volant dans une flamme ; c’était comme lorsqu’on regarde le soleil en plein midi. Cependant cette lumière était plus blanche, plus diaphane ; le jour paraissait obscur en comparaison. Sa tête n’était plus visible, mais je voyais encore ses pieds répandre un éclat de lumière, jusqu’à ce qu’enfin il disparût tout entier dans la splendeur céleste. Je vis de tous côtés des âmes innombrables pénétrer dans cette lumière et s’élever au ciel avec le Seigneur.

 

            Vierge Sainte et Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich, qui avaient tellement pu contempler les merveilles de la divinité du Seigneur, intercédez pour que tous nos membres des services de sécurité et de défense de France, mais aussi, tout le peuple de France apprennent à lever les yeux vers le Ciel pour implorer et se sentir redevenir « enfants du Père ».

            Qu’ils ne cherchent plus tant à espérer les choses de la terre et donner leur vie pour elles mais découvrent un intérêt plus grand à CE QUI DEMEURE, la vie de l’âme et la recherche d’une élévation spirituelle qui rend libre.

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

 

Nous chanterons pour toi Seigneur

 

Nous chanterons pour toi, Seigneur, tu nous as fait revivre ;

Que ta parole dans nos cœurs, à jamais nous délivre.

 

Nous contemplons dans l’univers, les traces de ta gloire,

Et nous avons vu tes hauts faits éclairant notre histoire.

Les mots de Dieu ont retenti en nos langages d’hommes,

Et nos voix chantent Jésus-Christ par l’Esprit qu’il nous donne.

 

 

Troisième Mystère Glorieux : La Pentecôte

 

            « A Jérusalem, les disciples se tenaient régulièrement dans la chambre haute. Tous d’un même cœur étaient assidus à la prière avec quelques femmes dont Marie, Mère de Jésus. » (Ac1, 14)

            La grâce de l’Esprit de Pentecôte nous a été donnée par le sacrement de la confirmation. Il reste à chacun de désirer développer les dons et charismes du Saint-Esprit chaque jour, en demandant que cette grâce soit régulièrement renouvelée.

 

Extraits des écrits d’Anne-Catherine Emmerich sur la Résurrection du Seigneur

            Vers le matin, au-dessus de la montagne des Oliviers, d’où notre Seigneur est monté au ciel, je vis une nuée lumineuse brillant d’un éclat argentin descendre à Sion sur la maison des apôtres… Puis, elle se condensa de plus en plus, et devenant de plus en plus brillante et transparente, elle s’arrêta au-dessus de Sion et du cénacle, semblable à un soleil resplendissant ; puis elle s’abattit comme une nuée d’orage avec un bruit semblable à celui d’un vent impétueux. A ce bruit, je vis beaucoup de juifs, qui avaient aperçu la nuée, s’enfuir, tout épouvantés, vers le Temple… Vers trois heures du matin, je vis sortir de la nuée des flots de lumière blanche qui se croisèrent sept fois, et formèrent en se croisant des rayons et des larmes de feu qui se répandirent sur le cénacle et ses dépendances… La maison fut alors toute inondée de lumière… Toutes les personnes réunies au cénacle semblèrent ravies en extase : elles levèrent instinctivement le visage en l’air, comme si elles eussent été altérées, et je vis entrer dans leur bouche des jets d’une lumière flamboyante comme des langues de feu. On eût dit que, brûlants de soif, ils aspiraient et buvaient le feu, et que leur désir était une flamme jaillissant de leur bouche au-devant de la flamme céleste. Le feu divin descendit aussi sur les disciples et sur les saintes femmes ; et je vis toute la nuée de lumière se dissoudre peu à peu comme un nuage chargé de pluie. Les langues de feu qui se répandaient sur les personnes assemblées variaient quant à la couleur et à l’éclat. Le bruit du ciel réveilla beaucoup de monde. Le Saint-Esprit opéra dans les cœurs d’un grand nombre de disciples et de partisans de Jésus qui habitaient dans les environs.

            Dès que le don céleste se fut répandu sur l’assemblée réunie au cénacle, tous se sentirent ranimés et pleins de courage ; je les vis transportés, enivrés de joie et de confiance. Ils se mirent tous à entourer la Sainte Vierge, que je vis seule demeurer calme et sereine comme à l’ordinaire, quoique merveilleusement fortifiée. Les apôtres se jetèrent dans les bras les uns des autres ; ils se sentaient plein de hardiesse pour annoncer la parole de Dieu ; ils semblaient se dire l’un à l’autre : « Qu’étions-nous, et que sommes-nous devenus ? »…

 

            Vierge Sainte et Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich, remplies du Saint-Esprit, intercédez pour que cette grâce divine saisisse le peuple de France et par sa puissance, le ramène à suivre et vivre les vraies valeurs chrétiennes par une prière du cœur renouvelée.

            Que nos intercessions à nous, veilleurs, portent du fruit sur tous nos corps d’armée par des jaillissements de bénédictions sur chacun d’eux et sur notre terre de France.

 

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

 

Esprit de Dieu, souffle de vie, Esprit de Dieu, souffle de feu

Esprit de Dieu, Consolateur, Tu nous sanctifies !

 

Viens Esprit, viens en nos cœurs,

Viens Eprit nous visiter,

Viens Esprit nous vivifier,

Viens nous t’attendons.

 

 

Quatrième Mystère Glorieux : L’Assomption de Marie

 

            « Un signe grandiose apparut au ciel : une Femme ! Le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds, et douze étoiles couronnent sa tête. »(Ap 12, 1)

 

            Ton Assomption, Marie, inaugure l’assomption de l’humanité en Dieu.

 

Extraits des écrits d’Anne-Catherine Emmerich sur la Résurrection du Seigneur

            Je vis encore les apôtres et les disciples prier debout autour de la couche de la Sainte Vierge. Son visage était radieux et serein comme dans sa jeunesse. Ses yeux pleins d’une sainte joie, étaient tournés vers le ciel. J’eus alors une vision merveilleusement touchante. Le toit de la cellule de Marie avait disparu, et à travers le ciel ouvert mon regard pénétra dans la céleste Jérusalem. Il en descendit deux nuées éclatantes où se montraient de nombreuses figures d’anges. Entre ces deux nuées, une voie lumineuse s’abaissa sur la Sainte Vierge ; puis une montagne de lumière parut s’élever de Marie jusqu’à la Jérusalem Céleste. Elle étendit ses bras vers le Ciel avec un désir infini ; son corps fut soulevé et plana au-dessus de sa couche. Je vis son âme, comme une lueur brillante infiniment pure, sortir de son corps, les bras étendus et monter sur la voie lumineuse jusqu’au ciel. Deux chœurs d’anges qui  remplissaient les nuées resplendissantes se réunirent au-dessous de son âme et la séparèrent de son saint corps, qui retomba sur la couche, les bras croisés sur la poitrine. Je suivis des yeux sa sainte âme, je la vis entrer dans la Jérusalem céleste et monter vers le trône de l’adorable Trinité.

 

            Vierge Sainte et Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich, par votre intercession, venez éclairer les pensées sombres, délivrer des peurs, libérer des sentiments de désespoir, raviver l’espérance et le courage de tous nos membres de sécurité et de défense et du peuple de France. Envoyez vos légions d’anges leur porter secours, afin que, d’une nuit où ils semblent se sentir enlisés et paralysés, ils se réveillent et sachent agir selon la volonté divine.

            Ô Marie, Toi, la Mère de Dieu et Mère de toute l’humanité, Dieu t’a choisie. Par le pouvoir de ton Cœur immaculé, couvre de ton manteau notre France pour la faire renaître à sa mission divine initiale d’où rejaillira un flot de bénédictions.

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

Hymne acathiste

 

Réjouis-toi, Tabernacle du Dieu vivant
Réjouis-toi, Sanctuaire qui contient le Seul Saint
Réjouis-toi, Arche de la Nouvelle Alliance dorée par l’Esprit
Réjouis-toi, Trésor inépuisable de la Vie

Réjouis-toi, Diadème de grand prix pour les gouvernants
Réjouis-toi, Gloire vénérable des prêtres de Dieu
Réjouis-toi, Solide Tour qui garde l’Église
Réjouis-toi, Rempart inébranlable de la Cité
Réjouis-toi, en qui surgit le Trophée de notre victoire
Réjouis-toi, en qui sonne la déroute de notre Ennemi
Réjouis-toi, Guérison de nos corps
Réjouis-toi, Salut de nos âmes

Réjouis-toi, Épouse inépousée ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

 

 

Cinquième Mystère Glorieux : Le Couronnement de Marie

 

            Marie, Vierge sans tache, a réparé la chute d’Eve : et elle écrase de son talon immaculé la tête du serpent infernal. Fille de Dieu, Mère de Dieu, Epouse de Dieu. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit la couronnent en tant qu’Impératrice de l’univers.

 

Extraits des écrits d’Anne-Catherine Emmerich sur la Résurrection du Seigneur

            Un grand nombre d’âmes, parmi lesquelles je reconnus, outre plusieurs patriarches, Joachim, Anne, Joseph, Elisabeth, Zacharie et Jean-Baptiste, allèrent à sa rencontre avec une joie respectueuse. Mais, passant au milieu d’eux, elle s’éleva jusqu’au pied du trône de Dieu et de son Fils, qui effaçait encore par la lumière éclatante de ses plaies celle qui entourait l’âme de la Mère de Dieu. Jésus la reçut avec un amour tout divin, lui présenta comme un sceptre et lui montra la terre au-dessous d’elle, comme pour lui conférer sur elle un pouvoir spécial. Tandis que je voyais ainsi entrer la gloire céleste, tout ce qui était autour d’elle sur la terre avait disparu à mes yeux…

             Je vis avec une joie intime un grand nombre d’âmes délivrées du purgatoire suivre l’âme de Marie montant au ciel.

 

            Vierge Sainte et Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich, par votre intercession,

secourez les âmes du Purgatoire de tous nos soldats, pompiers, policiers, etc… morts pour la mission de la patrie. Nous prions aussi pour tous ceux qui ne reçoivent pas de prière et attendent depuis des siècles leur libération.

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

O Marie, nous vous saluons, O Reine de Miséricorde, notre Vie, notre Douceur, notre Espérance, non seulement dans cette vallée de larmes mais aussi dans le lieu d’expiation, Nous Vous saluons, consolatrice des affligés, priez pour nos frères souffrants du Purgatoire.

O Marie, que les âmes qui souffrent et subissent de cruels tourments en Purgatoire, purifiées par les ardeurs du feu, soient l’objet de Votre compassion.

O Marie, modèle des justes, guide des fidèles, salut de ceux qui espèrent en vous, donnez-nous de prier avec ardeur et touchez le Cœur de Votre Divin Fils pour nos défunts !

Notre-Dame Libératrice, prenez en pitié tous nos fidèles défunts, Spécialement ceux qui ont le plus besoin de la miséricorde du Seigneur.

 

Cœurs Sacrés de Jésus et de Marie, nous vous prions :

Pour les âmes de nos amis défunts, de nos parents, de nos bienfaiteurs,

Accordez-leur lumière et paix

Pour les âmes que nous avons offensées, accordez-leur…

Pour tous nos ennemis maintenant défunts, accordez-leur…

Pour tous nos soldats, policiers, gendarmes, pompiers, etc… tous nos membres de sécurité et de défense de France morts pour la France, accordez-leur…

Pour tous les ennemis de la France, maintenant défunts, accordez-leur…

Pour tous les ennemis de la Foi catholique, accordez-leur…

Pour les âmes les plus éloignées de leur délivrance, accordez-leur…

Pour les âmes les plus rapprochées de leur délivrance, accordez-leur…

 

Mon Dieu, que nos prières, nos sacrifices, nos souffrances servent à hâter l’instant de la Délivrance de nos chers défunts ! Soyez béni Mon Dieu pour vos consolations.

 

 

Acclamons notre Dieu Vainqueur

 

Quand il disait à ses amis [1]

 

Quand il disait à ses amis :

« Si vous saviez le don de Dieu, si vous saviez le don de Dieu ! »

Nous avons asséché les sources de la vie…

Mais ce matin, alléluia, notre naissance a jailli du tombeau !

 

Alléluia, Alléluia, Jésus est vivant !

Alléluia, Alléluia, Jésus est vivant !

 

Quand il disait à ses amis :

« Je suis vainqueur, pourquoi trembler, Je suis vainqueur, pourquoi trembler ? »

Nous avons nié Dieu en face de la peur !

Mais ce matin, alléluia, notre pardon a jailli du tombeau.

 

Alléluia, Alléluia, Jésus est vivant !

Alléluia, Alléluia, Jésus est vivant !

 

Quand il disait à ses amis :

« Heureux celui qui veut la paix, Heureux celui qui veut la paix »

Nous avons déserté le lieu de nos combats…

Mais ce matin, alléluia, notre espérance a jailli du tombeau.

 

Alléluia, Alléluia, Jésus est vivant !

Alléluia, Alléluia, Jésus est vivant !

 

****************************

 

Roi des rois, Seigneur des seigneurs, gloire, Alléluia !

Roi des rois, Seigneur des seigneurs, gloire, Alléluia !

Jésus, Prince de paix, gloire, Alléluia !

Jésus, Prince de paix, gloire, Alléluia ! (Ter x ter)

Ne les oublions pas, merci de les prendre dans votre prière…

 

 

Lucas Rochefeuille

­

 lucas.png

 

***

Eric Genestine

 

ernest.png

­

***

­­­­­­­­­­Cyrille Morel, Rémi Dupuis et Arno Mavel

 

soldats.jpg

 

Les trois gendarmes tués par un forcené à Saint-Just, dans le Puy-de-Dôme, mercredi 23 décembre 2020. (Photos: DR - Linkedin et Facebook - Montage L'Essor)

Légion d’honneur, Médaille militaire, citation à l’ordre de la Nation officielles pour les gendarmes de Saint-Just

***

 

Sauveur Valenza

 

Nous perdons un ancien militaire de l’aviation SAUVEUR VALENZA ayant combattu pour l’Algérie.
Il était veuf depuis dix ans.
Il a beaucoup souffert physiquement et moralement durant un an, atteint de la maladie de Parkinson avec perte totale de la parole, nourri par sonde nasale puis gastrique.
J’ai essayé de l’accompagner et de le soutenir autant que j’ai pu durant ses nombreuses hospitalisations, puis à son retour chez lui.
Les obsèques ont eu lieu aujourd’hui avec les honneurs militaires.
Merci de demander aux différents groupes de « Chapelle Vivante » de prier pour son âme.
A Grenoble nous prierons pour lui le 3e mardi du mois.
Elisabeth

 

Merci pour ceux qui le peuvent de nous informer des décès intervenus lors des dernières semaines.



[1] Vous trouverez ce cantique chanté par France Descôteaux en tapant Google



31/03/2021
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres