SOS Saint Joseph

SOS Saint Joseph

Chapelles vivantes et Petits Foyers de Lumière - Juin 2024

Le 27 décembre de cette année commencera le Jubilé commémorant le 350ème anniversaire des apparitions du Christ à Marguerite Marie à Paray-Le-Monial. Celui-ci s’achèvera le 27 juin 2025, date de la Solennité du Sacré Cœur.

            Durant ces 18 mois de grâces sera donnée à l’Église et au monde une occasion exceptionnelle de redécouvrir l’actualité toujours neuve du message confié à Marguerite Marie et d’aller puiser personnellement et communautairement aux fleuves d’eau vive qui jaillissent du côté du Christ. (Jean 7, 18 : 19, 34)

            Il s’agit de pouvoir rendre au Sauveur blessé par nous et pour nous « amour pour Amour » en étanchant sa soif d’être aimé, spécialement dans le Sacrement de l’Eucharistie, mais aussi en construisant par Lui, avec Lui et en Lui la « fraternité universelle » dans notre monde blessé mais assoiffé d’amour.

            Les textes de la liturgie nous renvoient à ce point de vue à l’essentiel de la Révélation.

L’extrait de la première lettre de saint Jean (Jean 4, 7) nous rappelle en effet que « Dieu et Amour ». L’Évangile y est aussi d’une extrême densité :

            En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit : « Je te loue, Père, Seigneur du Ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux savants, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi. Nul ne connaît le Fils, si ce n’est le Père comme nul ne connaît le Père si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler. Venez à moi vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi, je vous soulagerai. Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes. » (St Matthieu 11, 25-30)

            C'est le pape Clément XIII qui institue officiellement la Fête du Sacré-Cœur le 6 février 1765. Elle est devenue une solennité dans le calendrier liturgique fixé par le concile Vatican II. Pourquoi le mois de juin est-il consacré tout entier à l’adoration du Cœur du Christ ?

            Aussi étonnant cela semble-t-il,  nous devons cette dévotion à l’audace et la foi d’une jeune élève de Notre-Dame-des-Oiseaux, rue de Sèvres, vers 1860. Il s’agit d’Angèle de Sainte Croix. Le couvent de la rue de Sèvres (Chanoinesses de Saint-Augustin) avait une grande dévotion au Sacré-Cœur et Angèle, élève, eut l’intuition ou la grâce de demander à l’archevêque de Paris de consacrer le mois de juin au Sacré-Cœur, comme le mois de mai l’était pour Marie depuis longtemps déjà. Cela a été accepté par l’archevêque et institué quelques années plus tard pour l’Église universelle par le pape - probablement Pie IX, selon une sœur de ladite congrégation.[1]

Petit Rappel de la vie de Marguerite Marie Alacoque

            Au XVIIème siècle, le Christ est apparu ici à une jeune religieuse de l’ordre de la Visitation, Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1648-1690). Il lui a confié, entre 1673 et 1675 trois grands messages pour l’Église et pour le monde. Aidée par son accompagnateur spirituel, le jésuite Saint Claude La Colombière (1641-1682), elle en fit connaître le contenu. Ce fut le début d’un mouvement spirituel immense. Dans le monde entier on reconnut l’amour du Cœur du Christ. On trouve des statues du Sacré-Cœur dans la plupart des églises et chapelles catholiques. En 1899 le Pape Léon XIII consacrait le monde au Cœur du Christ.

Depuis cette époque, Paray-le-Monial est la Cité du Cœur de Jésus. C’est le seul lieu au monde qui puisse ainsi se nommer. Paray est un lieu de rencontre avec Dieu tout à fait particulier et exceptionnel.

 

Ô Jésus, Tu es doux et humble de cœur

 

Ô Jésus, Tu es doux et humble de cœur

Rends mon cœur semblable au tien.

Ô Jésus, Tu es doux et humble de cœur

Rends mon cœur semblable au tien.

 

 

1- Jésus, Fils de David, aie pitié de moi,

Tous : Jésus, j’ai confiance en toi !

Ouvre mes yeux, Seigneur, fais que je voie,

Tous : Jésus, j’ai confiance en toi !

2- Venez à moi, vous tous, qui peinez,

Tous : Jésus, j’ai confiance en toi !

Auprès de moi vous trouverez le repos,

Tous : Jésus, j’ai confiance en toi !

3- Prenez mon joug, mettez-vous à mon école

Tous : Jésus, j’ai confiance en toi !

Mon joug est aisé, mon fardeau léger,

Tous : Jésus, j’ai confiance en toi !

 

 

 sacré coeur.jpg

 

Le Seigneur Jésus montrant « ce cœur qui a tant aimé les hommes »

à Sainte Marguerite Marie

Chapelet à la Vierge Marie avec Sainte Marguerite Marie

 

Mystères Douloureux

1 « Je crois en Dieu », 1 « Notre-Père », 3 « Je vous salue Marie », 1 « Gloire au Père »

 

Premier Mystère Douloureux : L’agonie de Jésus au jardin de Gethsémani

 

            Au mont des Oliviers, entré en agonie, Jésus priait de façon plus instante et sa sueur devint comme de grosses gouttes de sang qui tombaient à terre. (St Luc 22, 44)

 

            Durant cette heure d’agonie, Jésus a été saisi d’une « mortelle tristesse », d’une extrême solitude.

 

            En 1675, lors de sa 2e grande apparition, Jésus demande à Sainte Marguerite-Marie la chose suivante : prendre une heure de prière chaque jeudi veille de 1er vendredi du mois, en mémoire de son Agonie au Jardin des Oliviers.

 

Cette heure de prière est appelée Heure Sainte.

 

            La pratique de l’Heure Sainte consiste à consoler son Cœur par notre présence et lui montrer que son Sacrifice d’amour pour nous n’est pas vain.

 

         Origine de l’ordre de la Visitation

         Saint François de Sales avait institué en 1610 l’ordre de la Visitation avec sainte Jeanne de Chantal. Il avait ainsi, sans le savoir, préparé les apparitions de Paray en sensibilisant ses filles à la dévotion qui résume toute la foi chrétienne. L’Evêque de Genève exilé à Annecy écrivait : « Que Dieu vous regarde avec amour, vous n’avez nul sujet d’en douter. »

            Le Christ ne rejette aucune âme, jusqu’aux «plus horribles pécheurs du monde, pour peu de vrais désirs qu’ils aient de se convertir ». La fente pour les regarder est son côté transpercé[2].

         Et pour imiter l’objet de sa contemplation, Saint François de Sales se fit l’apôtre de la douceur et de l’humilité puisque : « Je suis doux et humble de cœur. » (St Matthieu 11, 29) « L’humilité nous fait aimer jusqu’à notre propre abjection, misère et bassesse. »[3] Car s’en s’y complaire ni abandonner tout effort, l’âme accepte ses imperfections et faiblesses et recourt à la source de toute sainteté sans se confier en ses propres forces, nous plaçant « pour jamais dans le côté percé du Sauveur. »

 

Épisode de la vie de Sainte Marguerite Marie

            Sainte Marguerite-Marie détaille l’apparition du Sacré-Cœur de Jésus en 1674 : « Ce divin Cœur me fut présenté dans un trône de flammes, plus rayonnant qu’un soleil et transparent comme un cristal. Il était environné d’une couronne d’épines qui signifiait les piqûres que nos péchés lui faisaient, et une croix au-dessus de lui signifiait toutes les amertumes depuis les1ers instants de sa vie jusqu'à sa sainte Passion. »

            Prière de réparation de Sainte Marguerite Marie :

« Divin Cœur de Jésus source inépuisable d’amour et de bonté, j’ai un grand regret de vous avoir oublié et si peu aimé ! O Sacré Cœur, vous méritez l’amour de tous les cœurs et vous n’en recevez que des ingratitudes et des froideurs. Mais vous êtes un Cœur d’amour et de bonté sur lequel je veux m’appuyer pour ma réconciliation et mon pardon ».

 

            Ô Marie, Notre-Dame du Sacré-Cœur et notre Mère, que Sainte Marguerite Marie la disciple bien-aimée du Sacré-Cœur de Jésus, intercède avec toi pour tous nos membres de sécurité et de défense de France, lorsque leur âme peut entrer en de nombreux combats.

            Que l’Esprit-Saint les saisisse afin qu’ils trouvent des temps de recueillement intérieur et viennent reconnaitre humblement leurs faiblesses auprès du Cœur de Jésus. Que les aumôniers militaires puissent réserver des temps d’adoration, temps durant lesquels, ces hommes et ces femmes puissent vivre le Sacrement de la Réconciliation.

            Que l’Heure Sainte soit organisée et honorée dans toutes les paroisses de France !

 

1« Notre Père », 10 « Je vous salue Marie » et 1 « Gloire au Père ».  Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos offenses, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, que les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.

Tu es le Roi de Gloire

Tu es le Roi de Gloire, Le Seigneur des seigneurs

Le Soleil de la justice, Sous tes ailes est la guérison. (Bis)

 

 

Deuxième Mystère Douloureux : La Flagellation

         Les hommes qui le gardaient le bafouaient et le battaient. (St Luc 22, 63)

            Par la torture de la flagellation le Seigneur vient réparer les péchés de la chair.

Par un sincère repentir et une profonde conversion nous appliquant à revoir notre vie, nous pouvons faire disparaître les conséquences de notre péché.

 

         Épisode de la vie de Sainte Marguerite Marie

            En juin 1675, un jour de l’octave de la Fête-Dieu, Jésus découvre son Cœur et dit à Sainte Marguerite-Marie : « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qui n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris qu’ils ont pour moi dans ce sacrement d’amour. »

            Le Christ déplore fortement les « ingratitudes et irrévérences » des hommes à son égard. Souvent les hommes ne répondent pas à l’amour de Dieu pour eux. Ils mènent leur vie sans se soucier de Dieu. Ils ne se rendent pas compte que Dieu est tout proche d’eux, en particulier dans l’Eucharistie. Or le secret de Paray c’est que Dieu a besoin de l’amour des hommes. Il ne veut pas vivre sans cet échange d’amour de lui vers eux, d’eux vers lui.

            Prière de réparation de Sainte Marguerite-Marie :

            « O divin Cœur, c’est avec bien de la douleur que je considère l’ingratitude de mon mauvais cœur qui vous a volé l’amour qu’il vous devait. Cœur très doux, si la douleur d’un cœur qui reconnaît son erreur peut vous satisfaire, pardonnez à mon cœur. Cœur de mon Dieu, Cœur très saint, Cœur à qui seul appartient le pardon des pécheurs, pardonnez s’il vous plaît. »

 

            Ô Marie, Notre-Dame du Sacré-Cœur et Sainte Marguerite Marie, intercédez afin que l’Esprit Saint révèle aux soldats, gendarmes, policiers, CRS, urgentistes, et toutes les hiérarchies de nos corps armés, combien l’urgence est d’avoir le désir de se tourner vers Dieu et de le rechercher.

            Que par nos intercessions, ils soient nombreux ceux qui réalisent la nécessité d’accorder du temps à Celui qui est Source de Vie car « Sans moi, vous ne pouvez rien faire » ! (St Jean 15, 5)

 

1« Notre Père », 10 « Je vous salue Marie » et 1 « Gloire au Père ».  Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos offenses, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, que les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.

 

Cœur de Jésus brûlant d’amour (Bis)

 

Cœur de Jésus brûlant d’amour

Embrase-nous par ton Esprit.

Que nos cœurs soient semblables au tien

Que nous brûlions de charité.

 

 

Troisième Mystère Douloureux : Le Couronnement d’épines

            Alors les soldats du gouverneur ameutèrent sur lui toute la cohorte. L’ayant dévêtu, ayant tressé une couronne avec des épines, ils la placèrent sur sa tête avec un roseau dans sa main droite. Et s’agenouillant devant lui, ils se moquèrent de lui en disant : « Salut, roi des Juifs » et crachaient sur lui. (St Matthieu 27, 27-28)

            Par cette souffrance acceptée sans mot dire, Jésus vise à expier tous les péchés d’esprit de l’homme et notamment l’orgueil.

 

         Épisode de la vie de Sainte Marguerite Marie

 

            Jésus a confié à Sainte Marguerite-Marie : « J’ai soif, mais d’une soif si ardente d’être aimé des hommes au Saint Sacrement, que cette soif me consume ; et je ne trouve personne qui s’efforce selon mon désir de ma désaltérer, en rendant quelques retour à mon amour ».

 

             Le Christ apparaît à sainte Marguerite-Marie au cours d’une adoration du Saint-Sacrement. Il lui montre son Cœur « qui a tant aimé les hommes », en rappelant qu’il a tout donné pour eux sans rien garder pour lui.

            Paray est ainsi une déclaration d’amour de Dieu pour les hommes, tout à fait dans la ligne de l’Evangile de saint Jean. L’être humain en effet a toujours tendance à voir Dieu comme une sorte de force indistincte, ou comme un maître et un juge. Ici Dieu rappelle qu’il est un être absolument personnel, qu’il n’est qu’amour et qu’à cause de cet amour il s’est fait homme. Il veut avoir avec les hommes, non pas une relation superficielle ou une simple relation d’obéissance, mais une relation de cœur à Cœur.

 

            Prière de Sainte Marguerite-Marie à Jésus médecin des cœurs :

« O Jésus, mon amour, en mémoire du sacrifice que vous avez fait de vous-même sur la Croix, je vous supplie d’accepter celui que je fais de tout mon être. O céleste médecin de mon âme, souverain remède à mes maux, je viens me présenter à vous comme une malade. O mon charitable Médecin, ayez pitié de mes faiblesses et délivrez-m’en pour la gloire de votre nom. Amen »

 

            Dans notre monde assoiffé de violence, par la prière fervente de la Vierge Marie, Mère de Dieu, alliée à celle de Sainte Marguerite Marie et à nos intercessions, que la haine fasse place à l’Amour dont Jésus cherche sans fin à être abreuvé afin qu’Il puisse venir guérir les cœurs blessés des membres de nos corps armés et de leur famille.

            Confions les tous quotidiennement dans nos prières au Cœur Immaculé de Marie et au Cœur de Jésus dans la pleine confiance d’une protection divine ainsi que nos gouvernants et responsables de décisions à grande échelle pour que cesse cette montée en puissance de violence.

 

1« Notre Père », 10 « Je vous salue Marie » et 1 « Gloire au Père ».  Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos offenses, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, que les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.                                               

 

Ô Prends mon âme

 

Ô prends mon âme, prends-la Seigneur,

Et que ta flamme brûle en mon cœur.

Que tout mon être brûle pour Toi,

Sois seul mon maître, ô divin roi.

 

Source de vie, de paix, d’amour,

Vers Toi je crie, la nuit, le jour,

Guide mon âme, sois mon soutien,

Remplis ma vie, Toi mon seul bien.

 

 

Quatrième Mystère Douloureux : Le Portement de la Croix

 

            Pilate leur livra Jésus pour être crucifié. Ils prirent donc Jésus. Et il sortit, portant sa croix, en direction du lieu-dit du Crâne, en hébreu Golgotha. (St Jean 19, 16-17)

 

            Durant le portement de la Croix, Jésus continue son martyre, entouré d’une foule haineuse qui l’accable d’insultes, de coups, de pierres … tout cela, il l’offre au Père pour nous aider à tenir dans nos épreuves…

 

         Épisode de la vie de Sainte Marguerite Marie

 

            Sainte Marguerite-Marie nous dit : « Lorsque vous vous trouverez dans un abîme d’amertume et de souffrances, abîmez-vous dans le Sacré Cœur de Jésus, pour les unir aux siennes ; et là vous trouverez un trésor de joie. Perdez-vous dans cet abîme sacré et n’en sortez plus. Il amollira votre cœur et lui donnera de recevoir ses grâces et son amour. »

 

            Acte de contrition de Sainte Marguerite-Marie :

« O doux Jésus, que mon cœur est brisé d’avoir commencé de si bonne heure à faire souffrir le vôtre ! Serait-il bien possible que je continue à le faire, après que vous m’avez enfantée sur le croix avec tant de douleur ? Non, mon aimable Sauveur ; autant j’ai causé de douleur à votre Cœur dans votre état souffrant, autant je veux maintenant lui donner de joie. »

 

            Ô Marie, Notre-Dame du Sacré-Cœur, nous implorons ton intercession avec celle de Sainte Marguerite Marie pour que chacun de nos membres de sécurité et de défense de France ait accès à cette rencontre avec Jésus, le Roi d’Amour qui nous a réconciliés avec son Père par sa Passion et sa Mort sur la Croix afin que nous ayons la vie éternelle.

            Que ce ressenti d’ « être enfant de Dieu » fasse grandir cette confiance en Lui, et permette l’ « agir de Dieu » sur chacun quelle que soit l’épreuve vécue.

            Que deviendrait une amitié humaine sans que nous l’édifiions par des échanges profonds et sincères ?... Il en est de même avec Dieu. Que tous nos Fils et Filles de la Nation s’accordent à se laisser toucher par Dieu et avoir le désir de lui donner du temps dans une relation quotidienne qui s’approfondisse toujours davantage.

 

1« Notre Père », 10 « Je vous salue Marie » et 1 « Gloire au Père ».  Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos offenses, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, que les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.

Mon Seigneur et mon Dieu

 

Doux Jésus, Agneau vainqueur ; Sois le maître de mon cœur,

Emplis-moi de ta douceur, Tu es mon Roi, mon sauveur.

 

Mon Seigneur et mon Dieu (4x)

 

Esprit-Saint consolateur, Tu me guides et me libères.

Répands ton feu dans mon cœur, qu’il soit ma vie, ma prière.

 

Père des pauvres et des petits, mon rempart, mon seul abri,

Prends-moi dans ta main, Seigneur, grade-moi près de ton cœur.

 

Cinquième Mystère Douloureux : la Crucifixion et la Mort de Jésus

            Jetant un grand cri, Jésus dit : « Père, entre tes mains, je remets mon esprit ». Ayant dit cela, il expira. (St Luc 23, 46)

            Au milieu des affres de son corps et de son âme, dans une parfaite obéissance, Jésus a répondu à son Père par un « fiat » sans la moindre retenue, tant l’amour pour les hommes le brûle, en vue de pouvoir sauver toute l’humanité.

            Finalement la dévotion au Sacré-Cœur prend d’abord conscience de la fournaise ardente d’amour de Dieu (fornax ardens caritatis) qui nous permettra alors d’essayer - même maladroitement - d’y répondre. C’est uniquement là que réside la perfection : dans la charité et non les qualités humaines.

            De tout notre cœur, répondons à la demande du Sacré-Cœur et notamment pour l’heure Sainte, pour l’Eucharistie les 1ers vendredis du mois dans laquelle nous déposons les offenses faites au Cœur de Jésus et des prières qui lui sont consacrées (litanies, réparation, etc...)

            Ô Marie, Notre-Dame du Sacré-Cœur, nous implorons ton intercession avec celle de Sainte Marguerite Marie pour que le peuple de France revienne à la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus afin de couvrir tous nos membres de sécurité et de défense de France de bénédictions et de protection de leur vivant et – le cas échéant – à l’heure du trépas.

            Prions dans la pleine Foi et Espérance en une Paix durable entre les nations et que retombent déjà dans les cœurs des membres de nos corps armés, toute haine et mauvais esprit, ainsi que dans les familles. Qu’une onde d’amour vienne progressivement  grandir pour enfin submerger ce monde en grande détresse.

Consécration au Sacré-Cœur

« Cœur Sacré de Jésus, nous nous consacrons à Vous et Vous reconnaissons comme Roi et Chef de notre foyer ; bénissez notre famille, notre maison, nos entreprises ; donnez-nous d’accomplir de notre mieux tous nos devoirs ; mettez entre nous la paix et la confiance ; consolez-nous dans nos peines et faites que nous Vous aimions toujours de plus en plus !

Cœur Sacré de Jésus, que votre règne arrive !
Cœur Sacré de Jésus, nous avons confiance en Vous !
Cœur Sacré de Jésus, nous croyons à Votre amour pour nous !
Cœur Sacré de Jésus, ayez pitié de nous, sauvez-nous ! »

 

 

Nous te rendons grâce

 

Nous te rendons grâce pour tant de tendresse,

Tu donnes l’eau vive, par ton cœur transpercé.

Nous te bénissons pour tant de merveilles,

Tu donnes la vie, tu donnes l’Esprit.

 

Dieu, c’est toi mon Dieu,

C’est Toi que je cherche,

Toute ma chair, après Toi languit.

Je veux ton amour pour guider ma vie,

Mon âme a soif, a soif de Toi.

 

Et quand je Te cherche

Tu Te laisses trouver

Rassasie-moi de ta présence.

Je suis une terre altérée, sans eau,

Mon âme a soif, a soif de Toi.

 

Petit rappel pour la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus

Promesses faites par Notre Seigneur à sainte Marguerite Marie, en faveur des personnes qui ont une vraie dévotion à son divin Cœur. Voici comment elles sont résumées :

  1. Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires dans leur état.
  2. Je mettrai la paix dans leur famille.
  3. Je les consolerai dans toutes leurs peines.
  4. Je serai leur refuge assuré, pendant la vie, et surtout à la mort.
  5. Je répandrai d’abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.
  6. Les pécheurs trouveront dans mon Cœur la source et l’océan infini de la miséricorde.
  7. Les âmes tièdes deviendront ferventes.
  8. Les âmes ferventes s’élèveront à une grande perfection.
  9. Je bénirai même les maisons où l’image de mon Cœur sera exposée et honorée.

10. Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les cœurs les plus endurcis.

11. Les personnes qui propageront cette dévotion, auront leur nom inscrit dans mon Cœur, et il n’en sera jamais effacé.

12. Dans l’excès de la miséricorde de mon Cœur, son amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront neuf fois de suite, le premier vendredi du mois, la grâce de la pénitence finale.

Faire l’heure Sainte et la pratique des premiers vendredis du mois.

Acte de réparation au Sacré-Cœur de Jésus

Très doux Jésus, vous avez répandu sur les hommes les bienfaits de votre charité, et leur ingratitude n’y répond que par l’oubli, le mépris. Nous voici donc prosternés devant votre autel, animés du désir de réparer par un hommage spécial, leur coupable indifférence et les outrages dont, de toutes parts, ils accablent votre Cœur très aimant.

Cependant, nous souvenant que nous-mêmes, nous nous sommes dans le passé rendus coupables d’une si indigne conduite, et pénétrés d’une profonde douleur, nous implorons d’abord pour nous-mêmes votre miséricorde. Nous sommes prêts à réparer, par une expiation volontaire, les fautes que nous avons commises, tout prêts aussi à expier pour ceux qui, égarés hors de la voie du salut, s’obstinent dans leur infidélité, refusant de Vous suivre, Vous, leur Pasteur et leur Chef, ou, secouant le joug si doux de votre loi, foulent aux pieds les promesses de leur baptême.

Nous voudrions expier pour tant de fautes lamentables, réparer pour chacune d’elles : désordre de la conduite, indécence des modes, scandales corrupteurs des âmes innocentes, profanations des dimanches et des fêtes, blasphèmes exécrables contre Vous et contre vos Saints, insultes à votre Vicaire et à vos prêtres, abandon et violations odieusement sacrilèges du divin Sacrement de votre amour, péchés publics enfin des nations qui se révoltent contre les droits et l’autorité de votre Église.

Que pouvons-nous effacer de notre propre sang tant d’offenses ! Du moins, pour réparer votre honneur outragé, nous vous présentons cette même satisfaction que Vous avez offerte à votre Père sur la Croix et dont Vous renouvelez l’offrande, chaque jour, sur l’autel ; nous Vous la présentons, accompagnée de toutes les satisfactions de la Très Sainte Vierge Votre Mère, des Saints, des chrétiens fidèles. Nous Vous promettons, de tout notre cœur, autant qu’il dépend de nous et avec le secours de votre grâce, de réparer nos fautes passées, celles de notre prochain, l’indifférence à l’égard d’un si grand amour, par la fermeté de notre foi, la pureté de notre vie, la docilité parfaite aux préceptes de l’Évangile, à celui surtout de la charité. Nous Vous promettons aussi de faire tous nos efforts pour Vous épargner de nouvelles offenses et pour entraîner à votre suite le plus d’âmes possible.

Agréez, nous Vous en supplions, ô très bon Jésus, par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie réparatrice, cet hommage spontané d’expiation ; gardez-nous jusqu’à la mort, inébranlablement fidèles à notre devoir et à votre service, accordez-nous ce don précieux de la persévérance qui nous conduira tous enfin à la patrie où, avec le Père et le Saint-Esprit, Vous régnez, Dieu, dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.

Intronisation du Sacré-Cœur dans les familles (voir avec un prêtre)

Prière au Sacré Cœur de Jésus par Mère Térésa

« Ô Cœur Sacré de Jésus

Humblement prosterné devant vous, nous venons renouveler notre consécration, avec la résolution de réparer, dans un plus grand amour et une plus grande fidélité envers vous, tous les outrages que le monde vous fait subir.

Nous prenons l’engagement :

Plus vos mystères sont blasphémés, plus fermement nous croirons en vous, Ô Cœur Sacré de Jésus !

Plus l’impiété s’efforce d’étouffer notre espérance d’éternité, plus nous mettrons notre confiance dans votre Cœur, unique espoir des mortels !

Plus nombreux sont les cœurs qui résistent à votre amour divin, plus nous vous aimerons, Ô Cœur de Jésus infiniment aimable !

Plus votre divinité est attaquée, plus nous l’adorerons, Ô Cœur Divin de Jésus !

Plus vos lois divines sont oubliées et transgressées, plus nous les observerons, Ô Cœur très saint de Jésus !

Plus vos sacrements sont méprisés et abandonnés, plus nous les fréquenterons avec amour et respect, Ô Cœur miséricordieux de Jésus !

Plus vos adorables vertus sont oubliées, plus nous nous efforcerons de les mettre en pratique, Ô cœur modèle de toute vertu !

Plus l’orgueil et la sensualité tendent à détruire l’esprit d’abnégation et l’amour du devoir, plus nous nous efforcerons de nous dominer, Ô Cœur de Jésus !

Plus la loi sainte du mariage est négligée et violée, plus nous la suivrons avec amour et fidélité, Ô Cœur Sacré de Jésus !

Plus le démon s’acharne à détruire la vie de prière et la pureté des âmes consacrées, plus nous essaierons de garder pure la pureté, chaste la chasteté, vierge la virginité. Ô Cœur Sacré de Jésus !

Plus les mères détruisent la présence et l’image de Dieu par l’avortement, plus nous sauverons de ces enfants encore à naître en les faisant adopter. Ô Cœur Sacré de Jésus !

Ô Cœur Sacré, donnez-nous une grâce qui soit si forte et si puissante, qu’elle nous permette de devenir vos apôtres au cœur du monde, et votre couronne dans l’éternité. Amen ! »



[1] Clément XI - Pape de 1700 à 1721 - Le Pape Clément XI, qui, en 1700, avait autorisé les monastères de la Visitation à célébrer la Fête du Sacré-Cœur le vendredi dans l’octave du Saint-Sacrement, les encourage fortement, dans une Bulle de décembre 1702, dans le culte du Sacré-Cœur.

[2] Traité de l’amour divin

[3] Introduction à la vie dévote



31/05/2024
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres