SOS Saint Joseph

SOS Saint Joseph

Chapelles Vivantes et Petits Foyers de Lumière - Mai 2022

Cette année 2022 marque le 100ème anniversaire de la Proclamation de Marie Patronne principale de France et de Jeanne d’Arc Patronne secondaire de notre pays, par le pape Pie XI, en 1922.

            Afin de marquer un tel évènement de façon appuyée, l’association « Marie de Nazareth » a prévu un programme sur toute cette année « 100 Étoiles pour Marie ». Le mercredi 2 mars – date de début du carême 2022 était aussi très exactement celle de ce 100ème anniversaire.

Que pouvons-nous faire pour marquer cet anniversaire extraordinaire et faire de cette année une année spéciale pour la Vierge Marie et pour notre pays ?

             Chacun de nous peut dès maintenant prendre des engagements particuliers de prière et de pénitence pour répondre à la demande de la Vierge Marie qui ne cesse de nous rappeler à utiliser d’abord ses armes à elle dans chacune de ses apparitions. La prière et le jeûne, ont démontré combien, de s’y conformer, aident à notre conversion et ont une efficacité particulière pour combattre toutes formes de mal.

            Souvent, nous nous demandons comment nous pouvons influer réellement sur le cours des choses. Nous avons l’impression d’être impuissants et dépassés par tant de forces et tant de fatalités, mais la Vierge Marie nous dit « non ! » Notre apport peut être très puissant et il est à portée de main si nous utilisons d’abord et avant tout ses armes à elle : la prière et le jeûne ! Quel que soit notre niveau d’engagement, nous pouvons cette année faire un peu mieux.

            Prenons donc des engagements particuliers en cette année 2022 très spéciale en union avec tous ceux qui s’engagent auprès de « Marie de Nazareth ». Notre pays en a tant besoin ! Les « Chapelles Vivantes et Petits Foyers de Lumière » ce mois-ci, ont donc choisi une préparation de textes particuliers inspirés en partie des travaux de cette association.

            Pour ceux qui souhaitent  participer plus pleinement aux différentes actions proposées en cette année par cette association, je vous invite à découvrir leur site 100etoiles.com

            Vous serez ainsi informé du détail des opérations lancées sur cette année.

            Ces engagements personnels supplémentaires peuvent se concrétiser de différentes manières : vous pouvez vous engagez à prier grâce au site du Chapelet pour le monde, participer à la belle initiative « La France prie », décider de jeûner particulièrement le mercredi et le vendredi cette année, vous confesser chaque mois, etc.  

            À vous de choisir ! L’important est de répondre à l’appel et de commencer dès que possible à tenir ces engagements dans le quotidien, car c’est ce qui touche le cœur de Dieu.          Cette veillée de prière rappellera aussi comment répondre à la Dévotion du Cœur Immaculé de Marie, qui est si importante pour le salut de ceux qui ne prient pas… Demeurons en alerte pour vivre ce combat spirituel…

 

Soyez béni Seigneur

Soyez béni Seigneur, en l’honneur de la Vierge Marie

Soyez béni Seigneur

 

 

 

1- Vous êtes belle, Ô Notre-Dame

Auprès du Père en paradis,

Comblée de biens par le Seigneur

Dont l’amour chante en notre vie.

2- Le Seigneur vint un jour du temps

Pour partager notre labeur

Vous étiez là pour le donner

A sa mission de rédempteur.

3- Dans son Royaume de lumière

Où Dieu vous place auprès de Lui,

Vous êtes Reine et vous brillez

Comme l’aurore après la nuit !

 

Marie.jpg
 

 

Chapelet avec Marie,

 

Mystères glorieux

1 « Je crois en Dieu », 1 « Notre Père », 3 « Je vous salue Marie »,

1 « Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit, Comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ».

 

Premier Mystère Glorieux : la Résurrection de Jésus

 

            « Ne crains pas, je suis le Vivant ; je fus mort et me voici vivant pour les siècles des siècles. » (Apocalypse 1, 18)

            La Résurrection du Christ est synonyme de Victoire sur la mort et les ténèbres. Par cette Victoire absolue que Jésus a apportée au monde pour le Salut de toute l’humanité, la Vierge Marie nous donne un moyen infaillible pour lutter contre tout mal et nous aider à suivre le bon chemin qui mène à son Fils !

La réponse de Dieu par la Vierge Marie pour ces temps de ténèbres

 

            Depuis combien de siècles ne cesse-t-elle pas de le rappeler dans chacune de ses apparitions !... Une de ses promesses communiquées à Saint Dominique et au bienheureux Alain de la Roche sur la puissance du Rosaire devrait décider tout chrétien à le faire quotidiennement, à défaut, au moins un chapelet par jour, que l’on peut faire lors de déplacements pour de jeunes parents harassés de travail et pris par la vie familiale.

            « Le Rosaire sera une armure très puissante contre l’enfer ; il détruira les vices, délivrera du péché, dissipera les hérésies. »

            « L’Eglise a toujours reconnu à cette prière une efficacité particulière… En des moments où la chrétienté elle-même était menacée, ce fut à la force de cette prière que l’on attribua l’éloignement du danger et la Vierge du Rosaire fut saluée comme celle dont l’intercession apporta le salut. » (Pape saint Jean-Paul II, Rosarium Virginis Mariae n° 39)

 

            Ô Marie, Notre-Dame du Rosaire, Toi la « Toute Puissante » pour avoir donné ton « Fiat » dès le message de l’Archange Gabriel, nous te supplions dans ces temps si bouleversés, de fortifier la Foi de tes fidèles et de toucher ceux qui sont encore tièdes, notamment chez tous les membres de nos corps armés.

            Que ton armée de priants – sans condition – se lève et brave les ténèbres de ces jours par cette prière récitée quotidiennement que tu ne cesses de demander. Que le Rosaire récité avec le cœur, sinon par défaut, le chapelet, pour ceux qui manquent de temps, vienne délivrer des griffes du démon nombres d’âmes inconscientes… Que des groupes de cette prière s’organisent, pour t’invoquer par ce moyen lumineux que tu donnes à ce monde pour sa Résurrection en Dieu ! 

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

AVE MARIA de Fatima

 

Priez le Rosaire, Portez votre croix,

Afin que la terre, Revienne à la Foi.

Ave, Ave, Ave Maria ; Ave, Ave, Ave Maria !

 

Deuxième Mystère Glorieux : L’Ascension de Jésus

 

            « Je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu » (Jn 20, 17)

Gardons la pleine confiance en les paroles du Christ afin de rester dans une ferme espérance.

 

La réponse de Dieu par la Vierge Marie pour ces temps de ténèbres

 

            Lors des apparitions de la sainte Vierge à Fatima, Notre-Dame a montré aux trois petits voyants une vision de l’enfer et leur a ensuite dit :

            « Vous avez vu l’enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la Dévotion à mon Cœur Immaculé. Si l’on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d’âmes seront sauvées et on aura la paix. » (Le Message de Fatima, Vatican.va)

 

            Cette déclaration est extraordinaire : Dieu nous dit que le «  chemin » qui mène à Jésus, qui est Lui-même « le Chemin » (Jn 14, 6) passe par la Dévotion à Notre-Dame. Et le chrétien qui connaît la Bible se rappellera qu’en effet, à la fin des temps, une « femme » tient un rôle essentiel dans la défaite de Satan (Apocalypse 12, 1-17), laquelle fut annoncée dès le commencement. « Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtrira le talon. » (Gn3, 15)

            Le 13 juin 1917 ces paroles de Notre Dame furent adressées à Lucie, une des voyants de Fatima. Jusque-là, la Sainte Vierge avait seulement promis à Jacinthe et François qu’ils iraient bientôt au ciel, mais que cela ne viendrait pas si tôt pour Lucie. Notre Dame prononça alors ces trois phrases : « Jésus veut se servir de toi pour me faire connaitre et aimer. Il veut établir dans le monde la Dévotion à mon Cœur Immaculé. À ceux qui s’y adonneront, je promets le salut et ces âmes seront chéries par Dieu, comme des fleurs posées par moi pour orner son trône. » 

 

            Ô Notre-Dame des Victoires, toi à qui Dieu donne un si grand pouvoir pour ces temps que nous traversons, ouvre le cœur de tous nos membres de sécurité et de défense de France, afin qu’ils voient en toi, à la fois, la main maternelle qui les secoure dans leurs épreuves et, auprès de qui, ils puisent un secret réconfort spirituel. Sois aussi leur guide, par ce que tu sauras imprimer dans leur cœur.

            Ô divine Mère, que ton armée de priants revienne à la Dévotion de ton Cœur Immaculé pour le salut de très nombreuses âmes.[1]

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

Vierge Sainte, Dieu t’a choisi

 

O Marie, refuge très sûr

Pour les hommes tes enfants

Tu nous comprends et veilles sur nous,

Pleine de grâce, nous te louons.

Ave, Ave, Ave Maria

 

Troisième Mystère Glorieux : La Pentecôte

 

            « Le Consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, c’est Lui qui vous enseignera. » (Jn 14, 26)

            Avec Marie demandons une nouvelle Pentecôte d’Amour sur le monde.

La réponse de Dieu par la Vierge Marie pour ces temps de ténèbres

 

            L’Esprit-Saint qui descend sur Marie à l’Annonciation, est celui qui, dans le rapport trinitaire, exprime en sa personne l’amour sponsal - d’époux - de Dieu, l’amour éternel…

            Dans ces noces divines avec l’humanité, Marie répond à l’annonce de l’Archange avec l’amour d’une épouse capable de répondre et de se conformer au choix divin d’une manière parfaite… (Audience générale du 2 mai 1990)

            Aussi, le Christ a voulu que Marie soit non seulement Sa Mère mais notre Mère à tous, nous qui sommes membres de Son Corps mystique. Cet échange divin eut lieu au pied de la Croix : « Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui. » (Jn 19, 26-27)

            Voici donc ce que Jésus attend de chacun de nous : que nous prenions Marie dans nos cœurs et nos familles. Quand nous le faisons, elle nous prend à son tour dans son Cœur Immaculé – ce Cœur « comblé de grâces ». En vertu de sa maternité divine, elle est en mesure de nourrir et éduquer ses enfants, avec, pour ainsi dire, le lait de ses grâces (dont est rempli son Cœur). Comment le fait-elle ? Qui peut dire comment fonctionne l’Esprit-Saint ? « Le vent souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit. » (Jean 3, 8)

            Il en est de même de l’Epouse de l’Esprit-Saint. Elle est capable de prendre soin de nous et de nous procurer un refuge spirituel, comme le ferait toute bonne mère, car telle est la volonté du Père. Ainsi, dans les temps présents, son rôle est de protéger ses enfants de cette grande Tempête qui est désormais au-dessus de nos têtes.

            « Mon Cœur Immaculé est votre refuge le plus sûr et le moyen de salut qu’en ces temps présents, Dieu donne à l’Eglise et à l’humanité… Entrez dans mon Cœur Immaculé : Il est le refuge que votre Maman vous offre. En lui, vous trouverez tout ce que Je vous ai préparé pour passer les heures terribles de la purification que vous êtes désormais en train de vivre…  Celui qui n’entre pas dans ce refuge sera emporté par la grande tempête qui déjà se déchaîne ». (Notre-Dame au Père Stéfano Gobbi, 8 décembre 1975 et 3 juin 1978, n° 88 et 154 du Livre Bleu, 26ème édition.)

            Vierge Sainte intercède pour que le cœur de chacun de tous nos membres de sécurité et de défense de France se dispose à accueillir l’Esprit de Dieu en eux. Que les évènements, dans ces temps si durs, les conduisent à entrer dans leur cœur pour écouter leur conscience et qu’une nouvelle Pentecôte d’Amour vienne les éclairer et se répandre sur leurs âmes pour les guider dans leur vie de tous les jours.

            Que nos intercessions, à nous, veilleurs, portent le fruit attendu de ce jaillissement de l’Esprit-Saint sur tous nos corps d’armée et renouvelle notre terre de France.

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

Esprit de Dieu, souffle de vie, Esprit de Dieu, souffle de feu

Esprit de Dieu, Consolateur, Tu nous sanctifies !

Viens Esprit, viens en nos cœurs,

Viens Esprit nous visiter,

Viens Esprit nous vivifier, Viens nous t’attendons.

 

Quatrième Mystère Glorieux : L’Assomption de la Vierge Marie au ciel

 

            Après son Assomption, son rôle ne s’interrompt pas. (Vatican II)

 

            Marie, tu es un pont d’amour entre le Ciel et nous, manifeste ta présence maternelle en nos vies et apprends-nous la sainteté.

 

La réponse de Dieu par la Vierge Marie pour ces temps de ténèbres

 

            « Et quand le dragon (Satan, personnifié par l’Antéchrist) vit qu’il était jeté sur terre, il se mit à poursuivre la Femme (= Marie mais également l’Eglise dont la Sainte Vierge est le prototype ou préfiguration) qui avait mis au monde l’enfant mâle (= l’Eglise est en effet notre Mère et donne naissance au peuple de Dieu qu’elle nourrit et enseigne).

            Alors furent données à la Femme les deux ailes du grand aigle pour qu’elle s’envole au désert, à la place où elle doit être nourrie pour un temps, deux temps et la moitié d’un temps (= durée du règne de l’Antéchrist), loin de la présence du Serpent. » (Ap 12, 13-14)

 

            Rappelons-nous l’Exode du peuple d’Israël, le désert était un refuge physique loin de Pharaon, une préfiguration de l’Antéchrist. Dans l’Ancien Testament les refuges physiques portent un nom bien spécifique (auquel se réfèrent certains Pères de l’Eglise tels que Lactance) celui de « solitudes » qui fait référence au désert où l’homme se retrouve seul avec Dieu et où Dieu le purifie et le protège de sa Justice.

            « Ils erraient au désert, dans les solitudes…  » (Ps 107, 4 – Bible de Jérusalem)

 

            Ce désert peut prendre plusieurs formes : celui de notre chambre où nous nous retirons pour être seul avec Dieu, le désert de notre cœur où Dieu nous parle. Mais la Bible nous montre qu’il existe aussi un désert bien matériel, réservé pour les périodes d’apostasie majeure, lorsque le Jugement de Dieu doit tomber (après plusieurs avertissements de sa Miséricorde) et qui l’amène à protéger, dès lors, Son peuple – non pas de leurs persécuteurs (« Si on m’a persécuté, on vous persécutera vous aussi ») mais de la Justice divine.

            Saint François de Sales affirme que la Providence fournira des lieux de protection pendant les persécutions de l’Antéchrist :

            « … il faut que la révolte et la séparation viennent (cf.2Th 2, 3)… et que cesse le Sacrifice (cf. Dn 12, 2) … et qu’à grand peine le Fils de l’homme trouve la foi sur la terre (cf Lc 18, 8)…

            Tous ces passages s’entendent de l’affliction qu’apportera l’Antéchrist dans l’Eglise… toutefois, l’Eglise ne périra point, mais sera nourrie dans les solitudes et déserts, comme le dit l’Ecriture. (cf. Ap12)

            Et, selon Saint Alphonse de Liguori. « L’Arche de Noé » figure Marie.

            « En ces temps, vous avez besoin de vous mettre tous à l’abri, d’accourir dans le refuge de mon Cœur Immaculé, parce que de graves maux pèsent sur vous. Ce sont, avant tout, des maux d’ordre spirituel qui peuvent nuire à la vie surnaturelle de vos âmes… Il y a aussi des maux d’ordre physique, comme des infirmités, des malheurs, des accidents, des sécheresses, des tremblements de terre, des maladies incurables qui se répandent…  Et il y a des maux d’ordre social…  Pour être protégés de tous ces maux, Je vous invite à vous mettre à l’abri dans le sûr refuge de mon Cœur Immaculé. » (Notre-Dame au Père Stefano Gobbi, 7 juin 1986, n° 326 du Livre Bleu, 26ème édition.)

 

                        Ô Marie, Toi, la Mère de Dieu et Mère de toute l’humanité, Arche de la Nouvelle Alliance, Dieu t’a choisie. Nous t’implorons de mettre dans ton Cœur Immaculé, tous nos soldats, policiers, pompiers, l’ensemble de tous les militaires de nos corps armés au sein de ton Cœur Immaculé. Certains ne te connaissent pas,  d’autres te rejettent : Ô Mère de Miséricorde répand sur chacun d’eux ton amour inconditionnel afin qu’ils te rejoignent et puissent parvenir au port du Salut…

                        Viens au secours de ta France bien-aimée. Mets-la aussi toute entière dans ton Cœur Immaculé afin qu’elle se réveille des ténèbres et retrouve sa mission initiale…

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen ». Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

Chez nous, soyez Reine

 

Chez nous, soyez Reine, nous sommes à vous,

Régnez en souveraine, chez nous, chez nous,

Soyez la Madone qu’on prie à genoux,

Qui sourit et pardonne, chez nous, chez nous.

 

Nous voulons être apôtres, Rendez-nous généreux,

Que nous songions aux autres, Pour les mener à Dieu.

 

Cinquième Mystère Glorieux : Le Couronnement de Marie

 

            Elevée corps et âme à la gloire du ciel… comme Reine de l’Univers. (Vatican II)

 

            Marie, nous t’accueillons comme notre Mère et notre Reine, pour que se réalise en plénitude le Royaume de Dieu sur la terre.

 

La réponse de Dieu par la Vierge Marie pour ces temps de ténèbres

 

            « A ce niveau universel, quand la victoire arrivera, elle sera apportée par Marie. Le Christ vaincra à travers elle parce qu’il veut que les victoires de l’Église, présentes et futures soient associées à Sa Mère » (Pape Jean-Paul II, Entrez dans l’espérance, P. 221 (traduction depuis l’édition anglaise)

 

            « Ne craignez pas ce qui peut survenir demain. Le même Père infiniment aimant qui prend soin de vous aujourd’hui, prendra soin de vous demain et tous les jours de votre vie. Soit, Il vous gardera de la souffrance, soit Il vous donnera une force inébranlable pour que vous la supportiez. Soyez dès lors dans la paix et écartez toutes pensées et imaginations troublées. » (Saint François de Sales – évêque du XVIIème siècle)

            Vierge Sainte, fais entendre à chacun des membres de nos forces armées mais aussi à chacun de nous, que le Refuge, est avant tout soi-même. Avant d’être un lieu, il est une personne vivant en communion avec l’Esprit-Saint, une personne en état de grâce.

            Un refuge commence dans le cœur d’une personne qui accorde son âme, son corps, son être tout entier, sa moralité de vie, selon la Parole du Seigneur, l’Enseignement de l’Eglise, et la Loi des Dix Commandements. Qu’il en soit ainsi pour tous !

 

1 « Notre Père »,10 « je vous salue Marie » 1 « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit… ». Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

 

CONSECRATIONS

 

Prière donnée par Saint Louis Grignion de Montfort :

 

            « Moi, N…, pécheur infidèle, je renouvelle et ratifie aujourd’hui entre vos mains les vœux de mon baptême ; je renonce pour jamais à Satan, à ses pompes et à ses œuvres, et je me donne tout entier à Jésus-Christ, la Sagesse incarnée, pour porter ma croix à sa suite tous les jours de ma vie, et afin que je lui sois plus fidèle que je n’ai été jusqu’ici :

            Je vous choisis aujourd’hui, en présence de toute la Cour céleste, pour ma Mère et ma Reine. Je vous livre et consacre, Ô Marie, en toute soumission, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité. 

            Je vous demande d’inclure dans cette Consécration tous les membres de sécurité et de défense de France et tout le peuple de France.  AMEN »

 

Consécration aux Cours Unis de Jésus et de Marie

 

CŒURS UNIS de JESUS et de MARIE, brûlants d’amour, nous voulons vous appartenir pour le temps et pour l’éternité. Veuillez mettre vos Très Saints Cœurs  à la place des nôtres et dans chacun de ceux des membres de nos corps armés de sécurité et de défense de France. Nos cœurs sont tous misérables, indécis, enclins au péché, mais vivants et mourant en vous, que toutes nos pensées, nos actions soient sanctifiées par vous, avec vous et en vous. Chaque jour, chaque heure, chaque minute vous appartiennent. Faites de nous ce que vous voudrez ; nous vous demandons seulement de ne jamais nous retirer votre Amour et de ne jamais nous laisser commettre un seul péché mortel, ainsi nos vies vous glorifieront. Ainsi-soit-il.

TOTUS TUUS (Ter)

 

Totus Tuus, Maria !

Gratia plena.

Dominus tecum !

Totus Tuus

Ora pro nobis

Maria, Maria

RAPPEL de la DEVOTION au COEUR IMMACULE de MARIE

Selon les apparitions de Fatima. 

 

            Consécration et réparation : Si nous voulons devenir des fleurs devant le trône de Dieu, nous devons d’abord saisir en quoi consiste cette dévotion au Cœur Immaculé de Marie. Le consensus commun des interprétations des apparitions de Fatima est que cette dévotion est très simple et pourrait se réduire à trois mots : « consécration et réparation ». Il est dit «  trois mots » car le « et » est un mot également important, puisqu’à la fois la consécration « et » la réparation sont nécessaires à cette dévotion.

 

             Nous verrons que ces deux aspects de la dévotion sont en eux-mêmes tout à fait accessibles et peuvent être vécus par le plus simple enfant, comme ils ont été vécus en premier lieu par les trois enfants de Fatima. Nous verrons ce que consécration et réparation veulent dire, et les pratiques qui leur sont associées dans cette dévotion. 

I - Consécration

Lors de la première apparition le 13 mai 1917, la Sainte Vierge Marie a posé aux enfants une question fondamentale, de laquelle toutes les grâces qu’ils devaient recevoir par la suite dépendaient. Leur réponse peut être comparée au « Fiat » de Notre Dame (qu’il me soit fait selon votre parole) à l’Annonciation. La question est extrêmement simple, ainsi que la réponse. Notre Sainte Mère demande : « Voulez-vous vous offrir à Dieu pour supporter toutes les souffrances qu’Il voudra vous envoyer, en acte de réparation pour les pêchés dont Il est offensé et de supplication pour la conversion des pécheurs ? » « Oui, nous le voulons. » Vous avez là, la substance même de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie. La question de Notre Dame inclut à la fois l’idée de Consécration et de Réparation. Elle demande à ces enfants ce qui lui tient le plus à cœur.

            1- Qu’ils s’offrent complètement à Dieu (consécration) ;

            2. Qu’ils le fassent comme un acte de réparation à Dieu (elle expliquera pour quels pé chés plus tard), et pour la conversion des pécheurs. 

 

            Ce sont les 2 intentions les plus chères au Cœur de la Sainte Vierge. C’est le 13 juin que les enfants furent initiés au Cœur Immaculé. Quand Lucie hésita devant les souffrances qui l’attendaient pour la propagation de cette dévotion sur la terre et dit : « Je vais rester seule ici ? » La Sainte Vierge répondit : « Non ma fille. Cela te fait beaucoup souffrir ? Ne te décourage pas. Je ne t’abandonnerai jamais. Mon Cœur immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu’à Dieu. » C’est à ce moment, alors qu’elle prononçait ces derniers mots, qu’elle ouvrit ses mains et communiqua aux enfants le reflet d’une lumière immense. En elle ils se sont vus comme engloutis en Dieu. 

            Lucie déclare : « Jacinta et Francisco paraissaient être dans la partie de cette lumière qui s’élevait vers le Ciel et moi dans celle qui se répandait sur la Terre. Devant la paume de main droite de Notre-Dame, il y avait un Cœur qui semblait percé par les épines qui l’entouraient. Nous comprîmes qu’il s’agissait du Cœur Immaculé de Marie, outragé par les péchés de l’humanité et qui demandait réparation. » 

            « Il me semble que ce jour-là, le reflet de lumière avait comme but principal de nous inculquer une connaissance et un amour spécial envers le Cœur Immaculé de Marie... Depuis ce jour, nous sentions dans nos cœurs un amour plus ardent pour le Cœur Immaculé de Marie. » Nous pouvons dire qu’à ce moment les enfants comprirent la Dévotion au Cœur de Marie. 

 

Pratiques reliées à la Consécration

 

Le premier aspect de cette dévotion, c’est-à-dire la Consécration, peut être lié à certaines pratiques chères à Notre Dame : 

            1- Le chapelet quotidien ;

            2- Le port du scapulaire brun ; 

            3.- L’offrande du matin. 

 

1- Le Chapelet 

            Il n’y a pas eu de demande répétée plus souvent à Fatima, à part la réparation, que la prière du chapelet. Dans chacune des six apparitions, Notre Dame demande aux enfants de prier le chapelet ou de continuer à prier le chapelet. Dans toutes les apparitions, sauf celle de septembre, elle utilise l’expression « priez le chapelet chaque jour ». Finalement, elle se nomme solennellement sous le nom de Notre-Dame du Rosaire le 13 octobre 1917. Donc pour quelqu’un vraiment consacré au Cœur Immaculé de Marie, le chapelet est la prière de base de la vie quotidienne. Cela ne veut pas dire qu’il soit plus grand que la messe, c’est simplement quelque chose qu’on ne peut pas manquer, pas un seul jour

 

2- Le Scapulaire de Notre Dame du Mont Carmel 

             Un autre signe de consécration à Notre Dame est le port du scapulaire brun. Cela nous fut indiqué par Notre Dame lorsqu’elle apparut pendant le miracle du soleil le 13 octobre 1917 comme Notre Dame du Mont Carmel. Ceci lia le port du scapulaire brun et la dévotion au Cœur Immaculé de Marie. En cette époque d’immodestie et de respect humain, le scapulaire est un vêtement spécial de consécration pour les hommes et les femmes. Les cordes d’un scapulaire brun paraissent habituellement lorsqu’on porte un vêtement immodeste. La bienheureuse Jacinthe avertit que « Les péchés qui conduisent le plus d’âmes en Enfer, ce sont les péchés de la chair. Il viendra des modes qui offenseront beaucoup Notre Seigneur. Les personnes qui servent Dieu ne doivent pas suivre la mode. L’Église n’a pas de modes. Notre Seigneur est toujours le même. » Alors que certains seront tentés d’enlever le scapulaire au lieu de s’habiller modestement, les âmes vraiment consacrées ne cachent jamais leur dévotion à Marie et ne l’enlèvent pas pour se sentir plus à l’aise dans le monde. 

 

3- L’Offrande du Matin 

             Alors que certaines de ces pratiques peuvent sembler simplement externes, c’est l’esprit dans lequel elles sont pratiquées qui leur donne vie. Cet esprit est bien établi par la prière de l’offrande du matin, qui contient en résumé l’entière dévotion au Cœur Immaculé de Marie. Cette prière n’a pas été donnée par Notre Dame mais fut formulée selon Fatima alors que l’Église tenait encore aux pratiques traditionnelles.[2]           « Ô mon Dieu, en union avec le Cœur Immaculé de Marie (ici vous baisez votre scapulaire brun en signe de votre consécration) je vous offre le Précieux Sang de Jésus de tous les autels à travers le monde, y joignant l’offrande de chaque pensée, mot et action de la journée. O mon Jésus, je désire aujourd’hui gagner chaque indulgence et chaque mérite que je peux, et les offrir, avec moi-même, à Marie Immaculée, pour qu’elle les applique au meilleur des intérêts de votre Très Sacré Cœur. Précieux Sang de Jésus, sauvez-nous ! Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous ! Cœur Sacré de Jésus, ayez pitié de nous ! »

            Remarquez comment, dans cette prière, nous offrons chaque pensée, mot et action de la journée à Dieu en union avec le Cœur Immaculé de Marie. Nous avons donc offert tout ce que nous avons. Il n’y a rien de plus près de la consécration totale que cela. Si nous offrons toutes nos pensées, nos mots et nos actions, nous devons prendre soin de bien les faire, pour ne pas offrir une victime boiteuse à Dieu. La seconde phrase illustre l’Acte de Consécration encore plus clairement. Nos mérites et les indulgences que nous gagnons sont notre propriété spirituelle et par cela, nous avons tout donné à Marie immaculée et renoncé à notre droit. 

II - Réparation

            Nous ne pouvons pas nous duper et penser que nous sommes vraiment dévoués au Cœur Immaculé́, peu importe que nous disions un grand nombre de chapelets, que nous portions le scapulaire scrupuleusement ou que nous accrochions de nombreuses images de la Vierge aux murs de notre maison ou de notre lieu de travail, si nous ne faisons pas réparation. La réparation est le carburant de l’amour envers le Cœur Immaculé́, sans elle notre dévotion est sèche et stérile. À Fatima, Notre Dame indique clairement que la Réparation est une marque essentielle de la dévotion à son Cœur Immaculé. Rappelez-vous, le 13 mai, la Sainte Vierge stipula les premières conditions pour les grâces futures : « Voulez-vous vous offrir à Dieu pour supporter toutes les souffrances qu’Il voudra vous envoyer, en acte de réparation pour les péchés dont Il est offensé et de supplication pour la conversion des pécheurs ? » 

1- La Prière de Réparation

            Le 13 juillet, Notre Dame indique aux petits enfants comment ils doivent faire réparation, par une prière très simple. « Sacrifiez-vous pour les pécheurs et dites plusieurs fois, spécialement lorsque vous ferez un sacrifice : Ô ! Jésus, c’est par amour pour vous, pour la conversion des pécheurs et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé. »

Cette prière a trois parties : 

-          Elle affirme notre amour de Jésus ;

-          Elle demande la conversion des pécheurs ;

            Nous remarquons que Notre Sainte Mère veut que nous disions cette petite prière souvent quand nous faisons un sacrifice. Plusieurs catholiques font l’offrande du matin, mais peu offrent leurs actions pendant la journée pour garder le feu de cette offrande vivante. Plusieurs voient leur vie comme une croix et des sacrifices constants, mais manquent à offrir les actions individuelles à Jésus et à formuler une intention spirituelle. Cette prière peut être dite quand nous avons à nous brosser les dents, laver le plancher, nous arrêter à un feu rouge (ou obéir à une loi civile), ou quand nous avons affaire à quelqu’un de désagréable ou à faire quoi que ce soit de notre devoir d’état que nous n’aimons pas particulièrement. Les possibilités de sacrifices sont innombrables même dans une vie très ordinaire. Notre Dame veut ces sacrifices et ces réparations. C’est après avoir enseigné cette prière aux trois enfants que la Sainte Vierge leur a montré l’enfer et a dit : « Vous avez vu l’enfer, où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. » 

            La prière : “O mon Jésus” : Après avoir énoncé les trois secrets de Fatima, Notre 

Sainte Mère enseigna aux enfants une autre prière de réparation à réciter après les dizaines du chapelet : « Ô ! Mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, délivrez-nous du feu de l’enfer, attirez toutes les âmes vers le Ciel, principalement celles qui en ont le plus besoin (de votre miséricorde). » La réparation et la conversion des pécheurs : Marie, notre Mère, insista sur l’aspect de la réparation pour la conversion des pécheurs, car son cœur a immensément souffert au pied de la croix au Calvaire pour les sauver. Ainsi nous comprenons sa déclaration du 19 août 1917, relatée par Lucie : « Et, prenant un air plus triste, Notre Dame dit : « Priez, priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs, car de nombreuses âmes vont en enfer du fait que personne ne prie et ne se sacrifie pour elles. »

 

2- Les Sacrifices 

 

             Les enfants furent très impressionnés par cette demande et firent toutes sortes de sacrifices. Lucie en relate un en particulier : « Quelques jours plus tard (après l’apparition du 19 août), nous suivions un chemin avec nos moutons et je trouvai un morceau de corde tombé d’une charrette. Je l’ai pris et je me suis amusée à l’attacher à un de mes bras. Je me suis vite aperçue que la corde me faisait mal. Je dis donc à mes cousins : « Regardez, cela fait mal ! Nous pourrions l’attacher autour de notre taille et offrir ce sacrifice à Dieu. » Les pauvres enfants acceptèrent mon idée immédiatement et nous avons alors décidé de nous partager la corde. Une pierre coupante, frottant sur une autre, nous servit de couteau. Soit à cause de sa grosseur et de sa rugosité́, ou parce que parfois nous l’attachions trop serrée, cet instrument nous a fait horriblement souffrir. Parfois Jacinthe versait quelques larmes à cause de la douleur que la corde lui causait. Je lui ai dit souvent de l’enlever, et elle répondait : « Non ! Je veux offrir ce sacrifice à Notre Seigneur en réparation et pour la conversion des pécheurs. » Notre Seigneur tint compte de leurs sacrifices, même celui de la corde. Ainsi Notre Dame déclara le 13 septembre : « Dieu est satisfait de vos sacrifices, mais il ne veut pas que vous dormiez avec la corde. Portez-la seulement pendant le jour. » Nous sommes peut-être terrifiés par tant de générosité́, mais Notre Sainte Mère dit plus tard à sœur Lucie, sans doute pour apaiser les peurs des âmes craintives : « Le sacrifice demandé à chacun est l’accomplissement de son devoir d’état et l’observance de la loi de Dieu. » Donc, Dieu n’exige pas de sacrifices extraordinaires de la plupart des âmes, mais seulement ceux se rapportant à l’observance de leur devoir d’état et des dix commandements.

 

 

 

3- Les Pratiques de Réparation. 

 

            Les pratiques essentielles de réparation données à Fatima sont les Premiers Samedis de Réparation et d’offrir souvent les sacrifices se rapportant à notre devoir d’état avec la simple prière jaculatoire : « Ô ! Jésus, c’est par amour pour vous, pour la conversion des pécheurs et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie. » Si nous faisons cela, nous pouvons dire que nous faisons réparation comme les enfants de Fatima.[1] 4- La communion de réparation 

 

            La seconde pratique de réparation est « la Communion de Réparation des Premiers Samedis ». Elle fut annoncée, mais pas explicitement, le 13 juillet 1917 par Notre Dame du Rosaire. La Sainte Vierge n’a pas parlé de cinq premiers samedis. Cela fut réservé pour l’apparition de Pontevedra. Néanmoins, les âmes qui sont vraiment consacrées à Notre Dame et qui veulent réparer ne limiteront pas leur réparation à cinq samedis au cours de leur vie. Elles feront réparation chaque jour et essaieront de le faire encore plus solennellement une fois par mois, le premier samedi si possible, par une communion et une confession de réparation. Telle était la pratique de sœur Lucie à qui Notre Sainte Mère a promis le ciel et qui avait l’esprit de la vraie Dévotion au Cœur Immaculé de Marie. 

 

            Ainsi, à partir des apparitions de Fatima, nous avons donné les deux aspects essentiels de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, si propice au salut : la consécration et la réparation. Avec ces deux piliers, les âmes généreuses seront capables d’escalader facilement les hauteurs de la sainteté et un jour deviendront des fleurs devant le trône de Dieu. 

 



[1] Sinon nous pouvons nous demander si notre réparation est satisfaisante. 

 

 



[1] Après les textes de cette veillée, sera précisé ce qui est demandé pour la dévotion au Cœur Immaculé de Marie

[2] On la trouve dans le « Christian Warfare » [2](version anglaise du Livre bleu) :

 



01/05/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres