SOS Saint Joseph

SOS Saint Joseph

Chapelles vivantes et petits foyers de Lumière - Octobre 2021

NOTRE-DAME RECONCILIATRICE de LA SALETTE

 

            La conversion des pécheurs, le progrès intérieur, l’esprit de réparation développé à un degré extraordinaire caractérisent l’action de la Vierge invoquée sous le titre de Notre-Dame Réconciliatrice de la Salette !

            Les citations n’en finissent plus de témoignages relatifs aux pluies de grâces déversées suite à l’apparition de Marie auprès de Mélanie et Maximin le 19 septembre 1846, sur la montagne. Nous fêtons donc, cette année, le 175ème anniversaire de cette apparition.

 

            A Rome, en 1850, le cardinal Lambruschini résume ainsi son opinion : « La Vierge de la Salette est devenue pour notre époque une missionnaire universelle ». On cite des prêtres qui ont obtenu, par le recours aux larmes de la Vierge, la résurrection de paroisses mortes, dont, la première à citer : celle de Corps[1]. Le Père Veillard, qui accueillit les foules de pèlerins l’année du centenaire, donne son témoignage: « Je pourrais citer des jeunes gens que le respect humain a tenu, même sur la Sainte Montagne, éloignés des sacrements, mais qui, rentrés en leur lointain pays, sous l’influence de la grâce de la Salette, sont devenus en quelques semaines des chrétiens modèles dans une paroisse peu chrétienne. Ils ont entraîné après eux leurs camarades au confessionnal et à la Sainte Table… ». Ces quelques écrits sont sans compter les foules venues sur le lieu se recueillir et les guérisons reconnues…

 

            Il est captivant de découvrir dans la trame de l’histoire, subtilement entrelacés, les liens de la Salette avec le Renouveau Eucharistique. Citons Saint Pierre-Julien Eymard, qui, au temps de l’apparition était le fondateur des « Prêtres et Servantes du Très Saint Sacrement ». Le 1er août 1952, le journal « Annales de Notre-Dame de La Salette », révèle «  qu’au pied de Notre-Dame de La Salette, ce saint religieux a conçu le dessein de fonder sa congrégation qui vient d’être approuvée par le Saint-Siège ».

 

            Un autre courant avec Sœur Saint Pierre, carmélite de Tours, suite à son influence auprès de M. Dupont et de Mgr Parisis, a permis, du fait de la confluence de ses révélations et de l’apparition de La Salette, la naissance de l’Archiconfrérie réparatrice du blasphème et de la profanation du dimanche.

 

            Tous ces cheminements qui se croisent indiquent bien que l’esprit de La Salette a marqué d’une empreinte profonde la piété du XIXème siècle. Le spectacle des foules comme celui des élites nous montre donc que la dévotion à Notre-Dame de la Salette a bien été vécue par le peuple chrétien sous le signe de la réparation.

 

            Le Père Sylvain Giraud[2], dont la vie et l’œuvre répondent à ce besoin, écrivait : « Il apparaît évident que l’universalité est le caractère propre du miracle de La Salette …Elle ne vient pas remplir, comme ailleurs, quelque ministère de charité et de miséricorde ; mais il semble qu’Elle ait voulu reproduire en un seul mystère, tous ses mystères, et se montrer en même temps, à nous avec toute l’humilité de sa vie sur la terre, et avec toute la gloire, toute la puissance, toute l’autorité dont elle est couronnée au Ciel

 

            L’apparition de Notre-Dame de La Salette est d’une actualité sans précédent dans le monde d’aujourd’hui… Ses larmes ne tarissent pas et malgré tous les soins pris pour la France qu’elle a de tous temps choyée et visitée, tant lui tournent le dos et ignorent ses messages !... Le péché et l’éloignement de Dieu sont les responsables de tous les malheurs de notre temps. Tenons-nous debout par une prière fervente et faisons connaître les messages de Notre Mère qui édifient et éclairent nos chemins…

 

 

 

salette 1.jpg

 

Notre-Dame de La Salette

 

La première en chemin

 

1- La première en chemin, Marie tu nous entraînes

A risquer notre oui, aux imprévus de Dieu.

Et voici qu’est semé en l’argile incertaine

De notre humanité, Jésus-Christ Fils de Dieu.

Marche avec nous Marie, sur nos chemins de foi,

Ils sont chemins vers Dieu, Ils sont chemins vers Dieu. (Bis)

 

salette 2.jpg
 

 

Notre-Dame de La Salette avec Mélanie et Maximin

 

            « Mémin ! Viens vite voir là-bas une clarté », crie la bergère tournée vers son compagnon. « Où est-elle ? demande le petit en accourant. – Regarde là-bas. » La clarté scintille, vibre d’un tel éclat que les enfants éblouis se frottent les yeux. Peu à peu cependant, le globe de lumière s’entrouvre et laisse deviner en son milieu la forme d’une femme assise et qui pleure, la tête dans ses mains, les coudes sur ses genoux. Mais ce corps, ces mains surtout ruissellent d’une telle splendeur qu’on hésite à croire ses yeux. « O mon Diou ! » s’exclame Mélanie. Dans un éclair, elle se rappelle la menace de grand-mère Caron : « Petite, tu verras un jour quelque chose, toi qui te moques de ceux qui prient. » Et, de frayeur, elle laisse échapper son bâton. Maximin, guère moins troublé, trouve pourtant la force de la rassurer. « Garde ton bâton, va, Mélanie ! Moi, je garde le mien et je lui en donne un bon coup si elle te fait quelque chose. » Machinalement la fillette obéit.

            L’un après l’autre, ils regardent la clarté qui s’allonge, encadrant dans son ovale, la Dame maintenant dressée, le visage découvert et les mains croisées par-devant le corps dans ses longues manches.[3] 

 

Mystères Lumineux

 

1 « Je crois en Dieu », 1 « Notre-Père », 3 « Je vous salue Marie », 1 « Gloire au Père »

 

Premier Mystère Lumineux : Le Baptême de Jésus

Alors parut Jésus : de Galilée il vient au Jourdain vers Jean pour être baptisé par lui (Mt 3, 13)

 

Jésus vient dans la confiance, la simplicité, prendre place avec les pécheurs au baptême de conversion proposé par Jean, car il sait que c’est là que son Père l’attend.

 

Apparition de Notre-Dame de La Salette

 

            Et tout de suite l’appel comme d’une mère leur parvient : « Avancez, mes enfants, n’ayez pas peur, je suis ici pour vous conter une grande nouvelle. »

 

            C’est fini de leur crainte. La douce voix pénètre en eux comme une musique. D’un même élan ils dévalent jusqu’au fond de la combe, franchissent le ruisseau, tandis que la Dame, avec une grâce souveraine, fait quelques pas à leur rencontre. Ils sont là, le petit garçon à sa gauche, la petite fille à sa droite, si proches qu’ils la touchent presque. Le même cercle de lumière les enveloppe, où toutes les ombres s’effacent.

 

            Un instant les pauvres bergers sentent posé sur eux, un tendre regard. Mais pour qu’ils puissent y répondre, il faudrait que ce visage soit moins éblouissant. Pas une fois Maximin, levant les yeux ne le distingue nettement. Mélanie seule, à deux ou trois reprises au cours de la vision, discernera une figure blanche, un peu allongée et bien jolie (comment décrire avec des mots terrestres ce qui n’est pas de la terre). Puis, baissant les yeux, penchant un peu sa haute taille et versant des larmes qui se perdent en lumière, la belle Dame déclare :

            « Si mon peuple ne veut pas se soumettre, je suis forcée de laisser aller le bras de mon Fils. Il est si fort et si pesant que je ne puis plus le maintenir. »

 

O Marie, Mère de Dieu et Notre Mère, tu as daigné cette fois encore descendre sur la terre pour nous manifester combien tu aimes chacun d’entre nous et combien tu verses de larmes sur nos révoltes, nos dérives qui offensent ton Fils… Plus que jamais, après l’appel de Jean Paul II : « France qu’as-tu fait de ton baptême ?! », il semble aujourd’hui que la France ait perdu sa réelle identité et que ses habitants ne font guère cas des enseignements séculaires de l’Eglise.

Nous, veilleurs, venons t’implorer pour « la fille aînée de l’Eglise » ! O Marie, aie pitié, écoute nos supplications pour ramener ce peuple à une conversion profonde. Réveille les cœurs, Toi, la Toute Puissante suppliante, afin que le peuple de France redécouvre la noblesse de son Baptême et qu’ils soient nombreux ceux qui la défendent dans nos forces armées, à le demander et en vivre.

 

1« Notre Père », 10 « Je vous salue Marie » et 1 « Gloire au Père ».  Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos offenses, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, que les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.

 

Dieu nous a tous appelés

 

Dieu nous a tous appelés, des ténèbres à sa lumière, pour former un seul corps, baptisé dans l’Esprit.

Dieu nous a tous appelés à l’amour et au pardon, Pour former un seul corps, baptisé dans l’Esprit.

Nous sommes le corps du Christ, chacun de nous est un membre de ce corps,

Chacun reçoit la grâce de l’Esprit pour le bien du corps entier. (Bis)

 

Deuxième Mystère Lumineux : Les noces de Cana

 

Il y eut des noces à Cana de Galilée. La Mère de Jésus y était. Jésus aussi fut invité à ces noces. (Jn 2, 1-3)

 

Marie perçoit le souci causé par le manque de vin. Sans attendre elle en fait part à Jésus et demande une totale disponibilité aux serviteurs vis-à-vis de son Fils. Elle sait mieux que personne, n’être qu’écoute et don d’elle-même et ce que permet son abandon total à la volonté divine.

 

Apparition de Notre-Dame de La Salette

 

« Depuis le temps que je souffre pour vous autres !

            « Si je veux que mon Fils ne vous abandonne pas, je suis chargée de le prier sans cesse, et pour vous autres, vous n’en faites pas cas.

            « Vous aurez beau prier, beau faire, jamais vous ne pourrez récompenser la peine que j’ai prise pour vous autres

            « Je vous ai donné six jours pour travailler, je me suis réservé le septième et on ne veut pas me l’accorder. C’est ça qui appesantit tant le bras de mon Fils.

            « Et aussi, ceux qui mènent les charrettes ne savent pas jurer sans mettre le nom de mon Fils au milieu. Ce sont les deux choses qui appesantissent tant le bras de mon fils.

            « Si la récolte se gâte, ce n’est rien que pour vous autres. Je vous l’avais fait voir l’année passée par les pommes de terre ; vous n’en avez pas fait cas. C’est au contraire : quand vous trouviez des pommes de terre gâtées, vous juriez et vous mettiez le nom de mon Fils au milieu. Elles vont continuer, et cette année, pour la Noël, il n’y en aura plus. »

 

            Quel cri d’une Mère en grande souffrance, qui malgré son offrande permanente pour le salut de tous les hommes voit ses enfants pécher gravement – profanant les dimanches et blasphémant… Par cette bouleversante manifestation dans les larmes à la fois de son amour pour chacun d’entre nous et de sa souffrance, Marie cherche à peser sur les desseins obscurs de l’humanité en pressant chacun d’avoir recours à elle.  Le retour à une vraie piété demeure la condition première pour y parvenir.

 

            « Ne reconnaissez-vous pas dans cette Mère qui pleure, qui porte la Croix de Jésus, qui prie sans cesse pour ses enfants coupables, la Mère affligée du Calvaire, Celle que l’Eglise nous représente dans le ministère de douleur toute inondée de ses larmes, celle dont les Saints Pères disent qu’elle était Elle seule la véritable Croix, le véritable Autel sur lequel Jésus s’immolait, et qui devient… notre Mère à tous, la Mère des justes et des pécheurs ?» (Père Sylvain Giraud)

 

O Marie, Mère de Dieu et Notre Mère, Lumière des aveugles et des ignorants, viens au secours de ton peuple aveugle et sourd dans ce monde si corrompu ! Nous te supplions de ne pas détourner ton regard de chacun de tes enfants. Par nos prières, rejoins ceux – et notamment tous les membres de  nos services de sécurité et de défense de France – qui ne prient pas, qui n’espèrent pas, qui ne croient pas et qui n’aiment pas ou ont rejeté ton Fils et toi-même.

O Marie, aie pitié de ton peuple… « Ils ne savent pas ce qu’ils font ». Que toi, Epouse de l’Esprit-Saint, fasse qu’ils ouvrent les yeux sur la vie divine qui est en eux.

 

1« Notre Père », 10 « Je vous salue Marie » et 1 « Gloire au Père ».  Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos offenses, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, que les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.

 

Vierge Sainte, Dieu t’a choisie

 

Tu demeures près de nos vies, nos misères et nos espoirs,

Pour que ta joie remplisse nos cœurs : pleine de grâce, nous t’acclamons.

 

Ave, Ave, Ave Maria.

 

Troisième Mystère Lumineux : L’annonce du Royaume

 

Jésus parcourait toutes les villes et les bourgades… Proclamant la bonne nouvelle du Royaume. (Mt 9, 35)

Toute notre vie est une quête : Dieu nous cherche inlassablement. L’intervention de Notre-Dame de La Salette n’en est-elle pas encore une merveilleuse preuve ? Revenons donc à Lui qui nous aime tant et ne cesse de nous envoyer des signes pour nous montrer le chemin.

 

Apparition de Notre-Dame de La Salette

 

            « Vous ne comprenez pas mes enfants ? Je m’en vais vous le dire autrement.

            Elle va s’exprimer alors en patois de Corps avec l’aisance d’une personne qui habite le pays depuis toujours. Les enfants ne songent même pas à s’en étonner. Lequel en effet est le plus difficile à croire, du témoignage de leurs yeux qui contemplent la splendeur royale de son vêtement de servante, ces perles, cet or, ces roses sur son tablier et son fichu, ou du témoignage de leurs oreilles qui recueillaient tout à l’heure ces paroles de reine : « Si mon peuple ne veut pas se soumettre » et qui l’entendent maintenant expliquer, dans le langage de leur petit pays, comme les réalités de la terre sont liées à celles du ciel.

 

            « Si vous avez du blé, il ne faut pas semer ; tout ce que vous sèmerez, les bêtes le mangeront. Ce qui viendra tombera en poussière quand on le battra.

            « Il viendra une grande famine.

            « Avant que la famine vienne, les petits enfants au-dessous de sept ans prendront un tremblement et mourront entre les mains des personnes qui les tiendront. Les autres feront leur pénitence par la famine.

            « Les noix deviendront vermoulues, les raisins pourriront

            « S’ils se convertissent, les pierres et les rochers deviendront des monceaux de blé et les pommes de terre seront ensemencées par les terres. »

 

Marie prend la peine de parler en patois, elle se met au niveau de l’écoute possible des enfants, plus particulièrement de Mélanie qui ne parle pas le français. Elle développe à partir de situations vécues dans leur quotidien, explique la raison de ces malheurs engendrant des famines et des épreuves lourdes. Elle termine par une note d’espérance.

 

O Marie, Mère de Dieu et Notre Mère, Espérance des désespérés, enseigne exactement à tous tes enfants, quelles que soient leur condition et leur histoire, comment revenir à Dieu. Mets sur le chemin de chacun de nos membres de sécurité et de défense de France – et surtout dans le contexte d’aujourd’hui – des personnes qui transmettront la Foi et leur donneront envie  de se tourner vers toi pour une vie intérieure renouvelée.

 

1« Notre Père », 10 « Je vous salue Marie » et 1 « Gloire au Père ».  Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos offenses, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, que les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.

 

La première en chemin

 

La première en chemin, pour suivre au Golgotha, le Fils de ton amour que tous ont condamné.

Tu te tiens là debout, au plus près de la croix, pour recueillir la vie de son cœur transpercé.

Marche avec nous Marie, aux chemins de nos croix,

Ils sont chemins vers Dieu, Ils sont chemins vers Dieu. (Bis)

 

 Quatrième Mystère Lumineux : La Transfiguration

 

Eux, levant les yeux, ne virent plus personne que lui, Jésus seul ! (Mt 17, 8)

L’espérance ne peut que s’appuyer sur les promesses de Dieu. Aussi, est-elle puissante pour faire avancer tout homme.

 

Apparition de Notre-Dame de La Salette

 

« Faites-vous bien votre prière, mes enfants ? »

Spontanément, la même réponse leur vient aux lèvres : « Pas guère, Madame. »

« Ah mes enfants, il faut bien la faire soir et matin, ne diriez-vous seulement qu’un Pater et un Ave Maria quand vous ne pourrez pas mieux faire. Quand vous pourrez mieux faire, dites-en davantage.

« L’été, il ne va que quelques femmes un peu âgées à la messe. Les autres travaillent le dimanche tout l’été ; et l’hiver, quand ils ne savent que faire, ils ne vont à la messe que pour se moquer de la religion.

« Le carême, ils vont à la boucherie comme les chiens.

« N’avez-vous point vu de blé gâté, mes enfants ?

« - Non Madame, assure Maximin, prompt à parler pour tous les deux.

« Mais, toi, mon petit, réplique la Dame en se tournant précisément vers lui, tu dois bien avoir vu une fois vers le Coin, avec ton papa. Le maître du champ dit à ton papa de venir voir son blé gâté. Et puis il y alla, il prit deux ou trois épis de blé dans sa main, les frotta et tout tomba en poussière. En vous en retournant, comme vous étiez encore une demi-heure loin de Corps, ton papa te donna un morceau de pain et dit : ‘Tiens mon petit, mange encore du pain cette année, car je ne sais qui va en manger l’an qui vient, si le blé continue comme ça’.

«  - C’est bien vrai, Madame, je ne me le rappelais pas… »

 

O Marie, Mère de Dieu et Notre Mère, Modèle de pénitence et de compassion,  ouvre le cœur de chacun de tes enfants pour leur insuffler un désir de prier du fond de leur cœur… Par ce fil tendu vers le Ciel, que tous ceux qui défendent la France soient éclairés et guidés, qu’ils fassent à l’occasion des célébrations proposées, l’expérience de ta présence. Qu’ils captent peu à peu combien la lumière rejoint ceux qui crient vers Dieu et apprennent à s’en remettre totalement à Lui.

 

1« Notre Père », 10 « Je vous salue Marie » et 1 « Gloire au Père ».  Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos offenses, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, que les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.

 

Je n’ai d’autre désir

 

Je n’ai d’autre désir, que de t’appartenir,

Être à toi pour toujours, et livré à l’amour.

Je n’ai d’autre désir, que de t’appartenir,

 

Cinquième Mystère Lumineux : L’Institution de l’Eucharistie

 

            Le Seigneur Jésus, la nuit où il était livré, prit du pain, et après avoir rendu grâce, le rompit et dit : « Ceci est mon corps qui est pour vous ». (1 Co 11, 23-24)

            Avant de mourir, pour être avec nous tous les jours, le Seigneur Jésus nous a laissé le Sacrement de son amour et de sa Présence réelle : l’Eucharistie.

 

Apparition de Notre-Dame de La Salette

 

            « Eh ! bien, mes enfants, vous le ferez passer à tout mon peuple » conclut la belle Dame en français.

            Ce qu’elle est venue faire dans ce vallon, auprès de ces enfants, paraît accompli. Elle s’en va donc la belle Dame, comme une personne qui nous quitte, sa visite terminée… Elle marche sans toucher terre ; le corps droit, le buste immobile, on dirait qu’elle glisse à la cime de l’herbe, et celle-ci ne plie même pas. En marchant toujours et sans se retourner… Elle exhorte  de nouveaux ses petits messagers « Allons, mes enfants, faites-le bien passer à tout mon peuple. »

            Soudain, à deux pas du sommet, la Dame s’arrête… Ses larmes ne coulent plus, mais son visage reste empreint d’une tristesse infinie. Et puis, la clarté qui rayonne d’elle et qui se met à briller, à briller comme au début de l’apparition, se fondent successivement les formes ravissantes, la tête, les épaules, le reste du corps…

 

            O Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, Foyer de zèle et d’apostolat, tu es revenue encore une fois sur notre terre de France, apporter tes recommandations pour nous sauver.

            Par l’Eucharistie, Jésus se fait pain du Ciel pour nous donner la Force dans ce monde et affermir notre Foi. Toi, tu viens nous rappeler combien nous devons témoigner de l’importance de la prière et du respect du Sacré et de la Loi de Dieu.

            Par cette dizaine, nous t’implorons humblement mais avec ferveur, pour le renouvellement d’une réelle piété dans le cœur de tous les hommes de France et plus spécialement ceux des membres de nos forces armées, chargées de la défendre.

            Nous prenons aussi dans nos prières le caporal Maxime Blasco qui vient de donner sa vie au Mali au combat ainsi que sa famille dans l’épreuve.

 

1« Notre Père », 10 « Je vous salue Marie » et 1 « Gloire au Père ».  Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos offenses, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. Et que par la Miséricorde de Dieu, que les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.

 

La première en chemin

 

La première en chemin, aux rives bienheureuses,

Tu précèdes, Marie, toute l’humanité.

Du royaume accompli tu es pierre précieuse,

Revêtue de soleil, en Dieu transfigurée !

Marche avec nous Marie, aux chemins de nos vies,

Ils sont chemins vers Dieu, Ils sont chemins vers Dieu. (Bis)

 

Litanies de Notre-Dame de La Salette

 

Seigneur, ayez pitié de nous,                                                                            

Christ, ayez pitié de nous

Seigneur, ayez pitié de nous,

Christ, écoutez-nous,                                                                                               

Christ, exaucez-nous,

Père du Ciel, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous,

Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous,

Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous,

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous,

 

Notre-Dame de La Salette, Mère de Dieu, priez pour nous,

Notre-Dame de La Salette, Reine et Mère des hommes, priez pour nous,

Notre-Dame de La Salette, Messagère de la Miséricorde divine, priez pour nous,

Notre-Dame de La Salette, Toute Puissance suppliante, priez pour nous,

Vous qui retenez le bras du Seigneur, priez pour nous,

Vous qui versez tant de larmes sur nos révoltes et sur nos malheurs, priez pour nous,

Vous qui prenez tant de peine pour nous, malgré nos ingratitudes, priez pour nous,

Vous qui nous pressez si maternellement d’avoir toujours recours à vous, priez pour nous,

Vous qui nous reprochez particulièrement la violation du Dimanche et le blasphème, priez pour nous,

Vous qui vous plaignez si douloureusement de la profanation des choses saintes, priez pour nous,

Vous qui nous recommandez tant la prière, surtout celle du matin et du soir, priez pour nous,

Vous qui nous rappelez d’une manière si touchante la passion de Jésus, priez pour nous,

Vous dont l’apparition est une source de salut pour les pauvres pécheurs, priez pour nous,

Vous qui nous invitez si fortement à redoubler de ferveur, priez pour nous,

Vous qui nous promettez tant de grâces si nous nous convertissons, priez pour nous,

Vous qui faites couler à nos pieds une eau miraculeuse, priez pour nous,

Vous qui avez fait naître et prospérer tant d’œuvres réparatrices et missionnaires, priez pour nous,

 Notre-Dame de La Salette, règle vivante de charité, priez pour nous,

 Notre-Dame de La Salette, modèle de pénitence et de compassion, priez pour nous,

 Notre-Dame de La Salette, foyer de zèle et d’apostolat, priez pour nous,

 Notre-Dame de La Salette, providence des pauvres et des enfants, priez pour nous,

 Notre-Dame de La Salette, lumière des aveugles et des ignorants, priez pour nous,

Notre-Dame de La Salette, consolation des malades et des affligés, priez pour nous,

Notre-Dame de La Salette, espérance des désespérés,  priez pour nous,

Par vos larmes abondantes, obtenez-nous de pleurer nos péchés, O Marie

Par vos souffrances maternelles, aidez-nous à accepter nos épreuves, O Marie

Par vos apparitions et vos miracles, affermissez la Foi de votre peuple, O Marie

 

Agneau de Dieu qui enlevez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur,

Agneau de Dieu qui enlevez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur,

Agneau de Dieu qui enlevez les péchés du monde, ayez pitié de nous Seigneur,

 

Notre-Dame de La Salette, Réconciliatrice des pécheurs, Priez sans cesse pour nous qui avons recours à vous.

      

Oraison : Seigneur Jésus qui, dans votre infinie miséricorde, nous avez envoyé sur la montagne de La Salette, votre glorieuse Mère, pour nous rappeler à nos devoirs de chrétiens : faites que, sensibles à ses larmes et dociles à ses avertissements, nous apaisions en cette vie votre juste colère par une sincère pénitence, et que nous méritions par nos bonnes œuvres, la grâce de vous posséder éternellement dans le Ciel. Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 

Chez Nous soyez Reine

 

Chez Nous soyez Reine, nous sommes à vous, régnez en Souveraine, chez nous, chez nous,

Soyez la Madone, qu’on prie à genoux, qui sourit et pardonne, chez nous, chez nous.

 

1- Salut, brillante étoile qui nous montrez les cieux, Par vous Dieu se dévoile, jetez sur nous les yeux !

2- Nous voulons être apôtres, rendez-nous généreux, Que nous songions aux autres, pour les mener à Dieu !

 

Ne les oublions pas, merci de les prendre dans votre prière…

 

blasco.jpg

Le caporal-chef Maxime Blasco tué au combat au Mali

 

 

Vendredi 24 Septembre 2021

 

 

 

Le caporal-chef Maxime Blasco, tireur d’élite, reconnu pour son sang-froid, 34 ans, du 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces (Isère), avait reçu en juin la médaille militaire "pour la valeur exceptionnelle de ses services", précise l'Elysée dans un communiqué. Le général Burkhard, chef d’état-major des armées françaises, a salué un « héros qui s’était déjà brillamment illustré lors de ses précédents engagements ». En 2019, il avait été héroïque, après le crash de leur hélicoptère.

 

"Des éléments d'un groupe armé terroriste ont été détectés par un drone Reaper tôt dans la matinée, dans la forêt de N'Daki. Une patrouille de deux hélicoptères d'attaque a été rapidement engagée pour les neutraliser", a poursuivi l'état-major.

Un groupe de commandos de la force Barkhane a ensuite été déployé au sol pour reconnaitre la zone d'engagement.

"Le groupe de commandos a été pris à partie à courte distance par d'autres éléments du groupe armé terroriste. Au cours de cette action, le caporal-chef Maxime Blasco, a été touché par un tireur embusqué, qui a été neutralisé par les commandos. Très grièvement blessé, le caporal-chef Maxime Blasco a rapidement succombé à ses blessures", ce vendredi 24 septembre 2021, selon le communiqué de l'armée.

 

Son décès porte à  52 le nombre de soldats français tués au combat au Sahel depuis 2013 dans les opérations antijihadistes Serval puis Barkhane.

Le 2 janvier dernier, deux soldats dont une femme, tous deux du 2e régiment de hussards d’Haguenau (Bas-Rhin), avaient été tués dans leur véhicule blindé léger (VBL) par un "engin explosif improvisé". Cinq jours avant, trois soldats du 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse (Meuse) avaient été victimes eux aussi d'une bombe artisanale.

 

Que tous nos défunts soldats, pompiers, policiers, etc… soient portés par les anges vers leur nouvelle mission : Qu’ils prennent force et lumière pour s’élever vers le Chemin qui mène au Père ! Et que tous nos fidèles trépassés reposent en paix.  

 

« Oui, je me lèverai et j’irai vers le Père ! »

 

Merci pour ceux qui le peuvent, de nous informer des décès intervenus lors des dernières semaines.



[1] Lieu de naissance de Mélanie (le 7 novembre 1831) et de Maximin (le 27 août 1835)

[2] Le 13 novembre 1958, l’abbé Sylvain Giraud, jeune prêtre du diocèse d’Aix, est venu frapper à la porte de la résidence des missionnaires de La Salette à Grenoble. Il fut un guide sûr des âmes et s’est offert en écho à la Compassion de sa Mère.

[3] Les extraits de l’apparition de Notre-Dame de La Salette sont tirés du livre « La grâce de la Salette au regard de l’Eglise de Jean Jaouen



01/10/2021
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres