SOS Saint Joseph

SOS Saint Joseph

Dévotion de la France à St Joseph

En cette année Saint Joseph promue par le Pape François,

 

 - que la France se relève par sa consécration à st Joseph

360 ans après l'officialisation de son culte national par Louis XIV,

 

-  que le Saint-Père vienne conclure l'année saint Joseph à Cotignac le 8 décembre 2021 !

 

  

**********************************************

19 mars 1661

 st-joseph-statue-polychrome-magnifique-1.jpg

 

COTIGNAC : lieu d'apparitions de la Vierge Marie et de Saint Joseph, au coeur du processus de la consécration de la France.

 

 

Repères chronologiques :

 

10 août 1519 :

apparition de Notre Dame de Grâce à Cotignac (Var)

 

28 novembre 1615 :

mariage de Louis XIII et Anne d'Autriche à Pau. Ils ont tous deux 14 ans. Louis XIII a perdu son père le roi Henri IV alors qu'il avait 9 ans.

 

1629 : Louis XIII fait édifier l'église Notre Dame des Victoires à Paris, en remerciement à la sainte Vierge, pour la victoire de la Rochelle obtenue l'année précédente.

 

1631 : 

Le couple royal n'a toujours pas de descendant. Frère Fiacre, religieux à ND des Victoires dans l'ancien couvent des Augustins près de Montmartre, entame une prière assidue à la Vierge Marie pour que la France ait un héritier. Au bout de 6 ans, sa prière est sur le point d'être exaucée.

 

1637 :

Frère Fiacre voit la Vierge Marie avec un bébé dans ses bras. Il croit qu'elle porte l'Enfant Jésus.

 "Mon enfant, ce n’est pas mon Fils, c’est l’enfant que Dieu veut donner à la France" lui répond-elle.

 Elle demande que soient accomplies 3 neuvaines :

- 1 sur place à Notre Dame des Victoires

- 1 à la cathédrale Notre Dame de Paris

- 1 au sanctuaire de Cotignac où elle est apparue il y a plus d'un siècle.

Ces demandes sont aussitôt transmises à la famille royale.

 

8 novembre au 5 décembre 1637 :

Frère Fiacre accomplit les 3 neuvaines

 

fin 1637 :

A l'issue, Anne d'Autriche tombe miraculeusement enceinte.

 

10 février 1638 :

Tout joyeux, Louis XIII  consacre officiellement la France à la Vierge Marie, en action de grâce pour la naissance annoncée, 7 mois avant la naissance de son enfant, puis il fait le voeu d'offrir un majestueux maître autel dans la cathédrale ND de Paris en remerciement pour sa paternité inespérée. Acte authentifié par l'édit de saint Germain en Laye. Il décide également d'instituer la fête de l'Assomption le 15 août comme nouvelle fête nationale. C'est ainsi que de nos jours, une délégation de militaires français, défilent solennellement chaque 15 août dans le sanctuaire de Lourdes.

L'historien Lepré-Balain note que, "depuis ce voeu, la France a resenti les effets de cette puissante protection. Toutes nos affaires reprirent avec tant de bonheur qu'il semble que ce soit un songe." 1647 - BN ms fr 3757

  

Février 1638 :

le roi Louis XIII envoie Frère Fiacre, accompagné du supérieur de son couvent, le Père Jean Chrysostome, pour célébrer neuf messes à Notre-Dame de Cotignac.

 

5 septembre 1638 :

Neuf mois jour pour jour après l’achèvement des Neuvaines, Anne d’Autriche donne naissance à un fils, Louis "Dieudonné", après 22 ans d'attente.

 

20-21 février 1660 :
22 ans plus tard, Louis XIV vient à Cotignac en compagnie de sa mère, au Sanctuaire Notre-Dame de Grâces, remercier la Vierge Marie du don de sa naissance.
 
7 juin 1660 :
Poursuivant son voyage, il arrive à Saint-Jean-de-Luz, pour y rencontrer sa future femme Marie-Thérèse d'Autriche qu'il doit épouser 2 jours après.
Ce même jour, Saint Joseph apparaît à un berger, sur le mont Bessillon de Cotignac.
Aussitôt informés, les jeunes époux y voient un signe de bénédiction de st Joseph. 
Décision est prise rapidement d'honorer officiellement la personne de st Joseph dans le royaume de France.
Précisons que la mère de Louis XIV, Anne d'Autriche ainsi que l'épouse de Louis XIV, Marie-Thérèse d'Autriche, sont toutes deux espagnoles et donc très marquées par la dévotion à St Joseph. En effet, celle-ci s'est développée grâce à l'action de Sainte Thérèse d'Avila qui réforma le carmel au siècle précédent en Espagne et qui avait une telle dévotion à st Joseph qu'elle nomma la plupart de ses Carmels "carmel st Joseph".
 
19 mars 1661 :
Dans la chapelle du Louvre, le Roi Louis XIV officialise la solennité de la Fête de st Joseph dans tout le royaume de France. 
 
--------------------------
 
A noter :
 
Si la consécration faite par Louis XIII a apporté de nombreuses bénédictions à la France pendant plus d'un demi-siècle, la non consécration de la France par Louis XIV au Sacré-Coeur de Jésus quelques années plus tard, fut à l'origine de nombreuses calamités personnelles, familiales et nationales. En effet en 1689, le Seigneur Jésus lui demande, par l'intermédiaire de Ste Marguerite-Marie, de consacrer le Royaume à son Sacré Coeur. Il fait référence directement à la grâce de sa naissance miraculeuse :
 
"Fais savoir au Fils aîné de mon Sacré Coeur que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte enfance, de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle, par la consécration qu'il fera de lui-même à mon Coeur adorable qui veut triompher du sien, et par son entremise de celui des grands de la terre."
Lettre à Mère de Saumaise - 17 juin 1689
 
Louis XIV a-t-il eu connaissance de ce message ? Il semble que oui mais qu'il n'ait pas donné suite. En tout cas, dans les années qui suivent, les défaites militaires se multiplient ; ses 3 successeurs légitimes (fils, petit-fils et arrière petit-fils aîné) ne lui survivront pas (c'est Louis XV son arrière-petit-fils cadet qui sera nommé roi). Les conséquences de la révocation de l'Edit de Nantes en 1685 se font cruellement sentir. La Franc-Maçonnerie s'introduit en France et 100 ans plus tard jour pour jour, c'est la proclamation de l'Assemblée nationale et le début du basculement dans la révolution.
Le roi Louis XVI promet pour sa part, de consacrer la France au Sacré-Coeur de Jésus en 1792 mais c'est trop tard : la monarchie tombe le 10 août suivant.
Néanmoins, la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus se manifestera dès l'année suivante avec les Chouans ainsi que dans de nombreuses autres circonstances :
 
--------------------------------------------------------------
 
 

17 mars 2012 :

Mgr Rey Evêque du diocèse de Fréjus-Toulon sur lequel est situé le village de Cotignac, consacre à saint Joseph, son diocèse, ses prêtres, ses diacres, ses consacrés, toutes les familles et tous les habitants du Var.

 
--------------------------------------

 

En 1621, le pape Grégoire XV élève la fête de Saint Joseph le 19 mars au rang de fête d’obligation  ; ce jour devient un jour chômé. Toutefois, cette décision pontificale n’est pas reçue partout immédiatement, l’aval des princes étant nécessaire pour qu’elle ait force de loi dans chaque Royaume.

En France, c’est au tout début du règne personnel de Louis XIV que la Saint Joseph est reconnue en mars 1961.

 

Le 7 juin 1660, l’apparition de saint Joseph près du village de Cotignac en Provence a fait grand bruit à la Cour. L’infante Marie-Thérèse d’Espagne est entrée en France, en traversant la Bidassoa avec son futur mari Louis XIV, ce même 7 juin 1660, pour le mariage royal à Saint-Jean-de-Luz qui a lieu le 9 juin 1660. Frappé par la coïncidence des événements du 7 juin, Louis XIV ne peut qu’accéder à la sollicitation de sa mère et de celle qui est devenue son épouse, de consacrer son royaume à saint Joseph.

 

Dans la nuit du 8 au 9 mars 1661, le cardinal Mazarin meurt, après plus de quinze ans de gouvernement. Le 10 mars, Louis XIV, âgé de 22 ans, annonce qu’il va gouverner seul à la surprise générale, toujours assisté de ses deux conseils, mais sans ministre principal.

 

Le 12 mars, trois jours après, un des premiers actes de gouvernement de Louis XIV fut donc de solenniser sans retard le culte de saint Joseph, en faisant chômer sa fête dans tout le Royaume. Les rares évêques qui purent être contactés à temps donnent leur accord. Le lendemain, 13 mars, pendant la réunion du Conseil d’En-Haut, le Roi interdit donc tout commerce et tout travail tous les 19 mars à partir de 1661.

 

Après les vêpres, Bossuet célèbre les gloires du nouveau protecteur de la patrie, en présence d’Anne d’Autriche :

«  Joseph a mérité les plus grands honneurs, parce qu’il n’a jamais été touché de l’honneur  ; l’Eglise n’a rien de plus illustre, parce qu’elle n’a rien de plus caché. Je rends grâces au Roi d’avoir voulu honorer sa sainte mémoire «  «  avec  »  » une nouvelle solennité. Fasse le Dieu tout-puissant, que toujours, il révèle ainsi la vertu cachée  ; mais qu’il ne se contente pas de l’honorer dans le ciel, qu’il la chérisse aussi sur la terre. Qu’à l’exemple des rois pieux, il aille quelquefois la forcer dans sa retraite… Si votre Majesté, Madame, inspire au Roi ces sages pensées, elle aura pour sa récompense la félicité  ».

 

Jusqu’à la Révolution, la solennité de st Joseph est célébrée dans tout le Royaume, chaque 19 mars.

  

3 neuvaines pour la naissance de Louis XIV

 

 

********************************************

 

Ex voto royal offert en la cathédrale ND de Paris (lieu de la 2ème neuvaine) : c'est la fameuse statue située dans le chœur de la cathédrale qui représente le Roi Louis XIII à genoux, offrant sa couronne à la Vierge Marie tenant son Fils mort dans les bras.

 

15 avril 2019 :

Nouveau miracle, lors de l'incendie de Notre Dame de Paris, cet ex voto demeure intact au milieu des gravas : Oui Marie est fidèle à cette consécration. Elle protège des destructions, la France qui la prie à la suite de Louis XIII.

 

 

en savoir plus ici

 

 esc2-1.jpg

 

 

Pour aller plus loin :

La France dans le plan du Salut

 


15/11/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres